La charia de l’Otan-Cnt …

mercredi 26 octobre 2011 par Arimi Choubadé

Au bout de la rivière de sang. La bonne nouvelle pour les Libyens c’est l’annonce solennelle de la « libération » sous le sceau de la charia. Avant même que ne refroidisse le cadavre mutilé du Guide déchu, le N°1 du Cnt, Moustapha Abdeljalil ramène tout le monde à la réalité, le 23 octobre 2011. Une réalité que les bombes de l’Onu-Otan-Ue avaient tendance à étouffer sous les déflagrations et les gravats. La réalité que, si l’islamisme radical n’avait pu se propager telle une onde de choc depuis les maquis algériens dans toute l’Afrique du nord et dans le Sahara c’est parce qu’il y avait quelqu’un qui s’appelait Kadhafi. Et que sa disparition subite et surtout humiliante est un boulevard pour tous les mollahs enturbannés qui rêvaient de régner enfin sur les bords de la méditerranée à partir des Mandrassas (écoles coraniques), des mosquées ou des camps d’entrainement de djihadistes. Désormais en Libye se serait la loi islamique ou rien.

Tant pis si les oreilles sifflent à l’autre rive de la méditerranée après la proclamation de l’Etat « islamique » de Libye pendant que les bombardiers de l’Otan continuent leurs opérations sur place. Eux, qui freinent encore des quatre fers depuis des années pour ne pas admettre dans l’Union Européenne, la Turquie, identité musulmane contraire aux principes de l’Europe traditionnelle, découvrent avoir armé de futurs islamistes à leurs propres portes. Au même moment où Ennahda s’installait aux commandes en Tunisie et les Frères Musulmans en Egypte et la boucle de l’Est magrébin est ainsi bouclée. Il a donc fallu jouer sur la rhétorique afin de se donner bonne conscience face à ce péril mitoyen à travers le substantif « modéré » rajouté à tous ces courants islamistes en cours d’intronisation grâce à la bénédiction des faiseurs de paix et de justice dans le monde. Et pourtant le Guide avait averti. Il est même allé au-delà de la menace islamique en évoquant les risques d’invasion de l’Europe par des émigrés miséreux et désespérés en provenance d’Afrique. La pression quotidienne sur l’île italienne de Lampedusa se passe de commentaires.

L’enjeu du casse-tête libyen n’est plus de savoir si on est pro-Kadhafi ou pas, les missiles de l’Onu-Otan-Ue-Cnt ayant déjà rendu leur verdict. Mais il faut bien un type de régime politique pour le nouvel Etat. Tous les juristes savent que l’une des sources principales du droit du monde dit « libre » est inspirée de la bible notamment en matière de mariage, de succession, de patrimoine. L’occident tolère l’éclosion de partis se réclamant ouvertement de la chrétienneté libérale (les chrétiens démocrates) ; ne parlons pas des fondamentalistes évangéliques aux Etats-Unis. L’Europe feint d’oublier qu’elle couve encore, en son cœur, une incandescence religieuse entre protestants et catholiques en Irlande. La Pologne, l’Espagne, l’Italie, la Russie ne parviennent toujours pas à établir très nettement les frontières entre le Christ et la République. C’est bien en Suisse que les législateurs étaient partis en guerre contre les minarets de mosquée. Pourquoi l’Abdeljalil de Benghazi oublierait que son peuple est musulman à près de 95% ?

Le nouvel ordre mondial, on n’en parle beaucoup sans savoir exactement de quoi cela retourne. La coalition Onu-Otan-Ue nous en dessine les contours après chacune de ses interventions. Grâce, une nouvelle fois, à leurs bombes idiotes il y a moins de chrétiens en Irak, en Afghanistan, au Pakistan, en Libye. Parallèlement, les extrêmes droites d’occident militent pour moins de mosquées, de minarets, d’immigrants, de noirs sur le sol Européen. En clair chacun chez soi. Tant pis si l’Otan devrait installer au pouvoir d’anciens sociétaires d’Al-Qaïda et autres islamistes déclarés.

Pourvu que chacun reste chez lui (nouvel ordre mondial)…

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/1010-la-charia-de-l-otan-cnt.html

Messages

  • Bravo Monsieur le Chroniqueur !
    Vous avez trouve les mots justes pour peindre cette langue de bois des acteurs du ’nouvel ordre mondial’. ONU, OTAN, UE et les USA disent promouvoir la democratie et la liberte des peuples. Alors pourquoi s’inquietent-ils que des peuples musulmans ’liberes’ expriment leurs aspirations par les urnes ? L’adage populaire enseigne qu’a chasser le naturel, il revient au gallop.