Les résultats de bureaux de vote appartiennent aux « sages »…

lundi 14 mai 2012 par Arimi Choubadé

Avoir des résultats d’une élection présidentielle ou législative au soir du vote au Bénin Le verdict des urnes est trop sérieux pour être laissé à la portée des candidats, des électeurs ou du peuple, au pays inventeur de la conférence nationale en Afrique. Il n’y a que les 7 sages de la Cour constitutionnelle pour s’occuper en exclusivité des menus détails de tout ce qui s’est passé dans les milliers de bureaux de vote disséminés sur toute l’étendue du territoire national. Gare à l’impertinent qui oserait ébruiter le moindre chiffres avant les « propriétaires exclusifs et constitutionnels » des résultats aussi bien aux présidentielles qu’aux législatives. Tout le contraire avec d’autres pays comme le Sénégal, la France, les Etats-Unis, le Ghana où médias, instituts de sondage, candidats, électeurs pouvaient connaitre les scores de chacune des écuries politiques engagées au moment de la fermeture des bureaux de vote. Le génie béninois a conféré aux « sages », le don de se faire, en priorité, leur propre religion sur tout le scrutin indépendamment des avis des acteurs directs du scrutin à savoir les candidats et les électeurs.

Interdiction formelle d’évoquer ce qu’on a vu ou vécu sur les lieux de vote sans attendre que les sages achèvent d’explorer tous les rapports en provenance de leurs propres représentants déployés sur le terrain puis des démembrements de la structure en charge de l’organisation du scrutin. Même si la loi électorale prescrit l’affichage des résultats bruts bureau de vote par bureau de vote. Affichage rendu caduc, bien que légal, du fait de l’exclusivité accordée à la Cour sur le secret des urnes. Journalistes, hommes de médias, citoyens, acteurs politiques et autres ne peuvent en faire aucun usage tant que la sagesse républicaine n’en donne le quitus. Dès publication du couperet de la Cour, toute autre information collectionnée auparavant par n’importe quel acteur tombe en désuétude. La Cour a dit !

L’abysse dans la gestion des résultats en comparaison des présidentielles béninoises de 2011 avec celles françaises et sénégalaises de 2012 crève les yeux. Tout challenger auteur de coup de fil de félicitation à un vainqueur présumé, quelques heures voire quelques minutes seulement après la clôture des bureaux de vote comme cela s’est fait à Dakar ou à Paris, pourrait s’exposer au courroux des sages si c’était au Bénin. La Cour du Bénin est plus qu’un juge du contentieux. Elle est de fait partie au scrutin à travers ses représentants chargés de faire des constats sur le terrain. Elle peut donc déclarer un candidat vainqueur même si l’intéressé lui-même estime avoir perdu. Une réalité qui transposée sur la France par exemple pourrait donner lieu à des situations abracadabrantesques. Ainsi Nicolas Sarkozy aurait pu être déclaré vainqueur bien qu’ayant reconnu la victoire de son adversaire au soir du vote sous le prétexte que le juge du contentieux lui-même aurait découvert des litiges après ses propres constatations sans que les parties (candidats et électeurs) n’en fassent mention.

Ce fétichisme autour des résultats du vote semble avoir d’épiques épisodes à écrire. En effet, aucun des révisionnistes patentés n’en fait cas au cours de leurs multiples pérégrinations. Les nombreux experts conviés au processus de révision de la loi fondamentale ne semblent davantage émus par l’incongruité du modèle béninois qui fait que le juge du contentieux électoral peut exhiber, lui aussi, des éléments de litiges constatés sur le terrain indépendamment des parties. Et pourtant, il existe des modèles de juge électoral dans le pays à savoir la Cour suprême en matière d’élections municipales et communales sans que cela ne donne lieu au déploiement de représentants du juge dans les bureaux de vote. Peut-être que les juges professionnels de la Cour suprême ne sont pas dotés du même don d’ubiquité que les sages capables de se dupliquer un peu partout sur le territoire national.

Les résultats présidentiels et législatifs deviennent les secret les mieux gardés du Bénin…

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/1078-les-resultats-de-bureaux-de-vote.html