Un tour de magie et la Lépi apparait…

jeudi 2 août 2012 par Arimi Choubadé

Hourra ! On aurait retrouvé la Lépi. Jute à côté, dans une salle au trésor au Centre international des conférences de Cotonou. Chaque membre de la délégation du groupe de travail parlementaire en charge de sa correction venu ce 30 juillet 2012 sur les lieux a eu droit à un véritable tour de prestidigitation. Il suffisait de donner son nom pour que des techniciens chevronnés sortent une flopée d’information sur la carte électorale de l’intéressé (photo, numéro de carte d’électeur, circonscription électorale etc…). Conclusion : la Lépi existe bel et bien ; découverte sensée clouer le bec à tous ceux qui en doutaient. Chiche ! Le bémol c’est que le listing des messieurs présents ce jour-là était connu d’avance et la séance aurait pu être préparée dans le seul but de leur en mettre plein la figure grâce à quelques manipulations d’ordinateurs. Exactement comme cela se fait dans l’antre d’un charlatan de pacotilles.

Autre petit détail, c’est bien le chef du groupe de travail qui a déclenché une énième polémique il y a quelques jours en imaginant la Lépi gardée dans les locaux du Pnud en tant que gardien logique pour avoir financé sa réalisation. Même si le fichier est destiné à l’organisation des élections au Bénin. Par ailleurs, en dehors de la vingtaine de personnes membres de la délégation, les autres citoyens absents à la magique démonstration du 30 juillet ne disposent jusque-là d’aucun indice pouvant dissiper leurs doutes. Un fichier électoral, dès la fin de sa conception, devrait être la propriété de tous les citoyens, consultable et ouvert au public et non gardé dans un lieu secret. La loi prescrit de le publier par tous moyens de communication y compris par internet. Sans cette formalité légale, ce fichier ne saurait avoir une existence juridique. Jamais il n’a été dit que la preuve de sa fiabilité est subordonnée à une consultation spéciale auprès des « oracles » de la salle miraculeuse du Cic. Même les sages de la constitutionnelle ont dû se contenter de simples témoignages du président de la Commission électorale nationale autonome (Cena) pour se convaincre de son existence au cours de la saga électorale de 2011.

La cohue présente au Cic le 30 juillet est certes composée de députés, de journalistes et de quelques officiels mais pas de spécialistes vérificateurs de fichier électoral informatisé. Ils ne sauraient à eux seuls donner une appréciation valable sur ce qu’ils ont vu. A la différence des experts de la Francophonie qui, eux, ont relevé des dizaines d’imperfections. L’unanimité est faite que quelque chose existe quelque part, des données ayant été recueillies sur le terrain durant les différentes phases de réalisation. Mais de là à considérer cette chose-là comme l’instrument de développement moderne espéré il y a un grand fossé. Un instrument que l’on dit au service de la nation mais qui a omis d’enrôler plusieurs millions de citoyens. Même parmi ceux qui y figurent, plusieurs se plaignent de graves erreurs matérielles en ce qui concerne les informations contenues sur leurs pièces d’état civil, la localisation des individus, de leurs villages, l’interversion des photos etc...

Le malheur du processus de correction de la Lépi réside dans ce complexe de culpabilité encore très vivace chez certains acteurs du processus. Selon eux, toute critique contre le fichier électoral s’apparente à une remise en cause des K.O électoraux de 2011 dont ils seraient d’heureux bénéficiaires. Conception en retard sur l’évolution des événements puisqu’il y a eu depuis la main tendue et les audiences accordées à des opposants par le chef de l’Etat. En principe donc, les considérations de positionnement politicien deviennent désuètes. Les prétendus défenseurs du fichier en l’état ne font qu’entretenir le combat d’arrière-garde à l’origine des piétinements actuels. Or, à l’échelle des villages, des quartiers, des arrondissements, les erreurs sur la Lépi peuvent se révéler être de véritables bombes.

Les magiciens l’auraient voulu…

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/1107-un-tour-de-magie-et-la-lepi.html

Messages