Dieu ne veut pas du nouveau siège du parlement !!!

vendredi 26 avril 2013 par Arimi Choubadé

« L’heure de Dieu… ». Les Béninois connaissent désormais l’avis de leur président sur le monumental couac du siège de l’Assemblée nationale en construction. Plus de 12 milliards FCFA envasés au pied du pont de Porto-Novo sans espoir d’en tirer, un jour, une quelconque utilité. Le verdict est sans appel : transfert du projet sur un autre site et de nouveaux financements à rechercher illico. Heureusement que le refondateur en chef peut compter sur sa foi pour apaiser « son cœur meurtri » ; « l’heure de Dieu » serait la meilleure. Exercice que devrait reprendre en chœur tous les députés. S’ils n’ont pas encore leur siège flambant neuf ultramoderne c’est parce que l’heure de Dieu n’a pas sonné. A eux de faire résonner les angélus et les minarets dans les églises et mosquées du pays afin que cette énième tentative soit agréée par le très haut.

Ne ricanons surtout pas au sujet du défaut d’onction divine. Depuis la troisième législature, Houngbédji alors président (1999-2003) et ses alliés croyaient tenir le bon bout en insérant dans le budget du parlement la rubrique construction du siège de l’Assemblée nationale. Ce qui déclencha l’ire du gouvernement Kérékou. L’initiative a tourné court puisque le général-caméléon a tout simplement supprimé la ligne prévue à cet effet au moment d’intégrer le budget du parlement dans le celui général de l’Etat. L’arbitrage de la Cour constitutionnelle n’a pu débloquer la situation et le projet a dû être rangé dans les placards du palais des gouverneurs de Porto-Novo. Deuxième acte, le rattrapage annoncé au détour du fameux programme de réhabilitation de la ville de Porto-Novo – le temps d’une campagne électorale et puis plus rien.

On n’en était là lorsqu’en 2008, le gouvernement décide d’en finir avec cette affaire en l’inscrivant dans un collectif budgétaire. Les joutes au vitriol, au sein de l’hémicycle, autour de cette décision sont encore vivaces dans les mémoires. Figuraient dans le budget rectificatif 2008 d’autres dossiers célèbres tels que le sommet de la Cen-Sad à Cotonou, la clôture du camp militaire de Parakou, etc. la majorité parlementaire a fini par rejeter le collectif budgétaire en question. En réponse, le chef de l’Etat passe en force et prend une ordonnance. S’ensuivirent pose de pierre, démarrage en trombe des travaux, visites de chantier en cascade ; il fallait aller vite en prévision de la célébration du cinquantenaire de l’indépendance dans la capitale en rénovation. 6 ans plus tard (au lieu des 18 mois prévus) et après 14 milliards déboursés par le trésor public, l’ « heure de Dieu » n’a toujours pas sonné. Après la garde à vue d’un ministre en exercice par la police et la saisine de la Haute cour de justice contre un ancien ministre, une annonce présidentielle évoque l’abandon pur et simple du site.

Peut-être, il y a-t-il, effectivement, une bonne dose de spiritualité dans les déboires répétitifs de ce projet. Or, l’appareil de la refondation est entièrement absorbé par les bondieuseries au point où certains en oublient que le Bénin demeure la terre nourricière du vaudou. Le ministre de l’Urbanisme de l’époque, Noudégessi se disait conducteur d’âmes pour le compte du Christ. Alors que même la constitution reconnait les mânes de nos ancêtres au même titre que Dieu. Le retard de l’heure divine aurait pu être conjuré lors de la cérémonie de lancement à travers des libations rituelles à l’intention des mânes de nos ancêtres. On pourrait même remédier au défaut d’étude de faisabilité régulièrement évoqué par certaines critiques en consultant le Fâ sur les éventuels écueils à venir. Des déclarations de Yayi, on retient qu’il y a plus que l’incompétence, l’improvisation, la corruption, la cupidité dans l’échec du projet : il manquait l’heure de Dieu ; à défaut l’heure des mânes de nos ancêtres pourquoi pas ?

Au nom de Dieu et des mânes de nos ancêtres donc !!!

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/1182-dieu-ne-veut-pas-du-nouveau-siege.html

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.