Immolés avant le match !!!

mardi 11 juin 2013 par Arimi Choubadé

Victoire impossible. Même si les Ecureuils avaient réussi à gagner les Fennecs d’Algérie, ils célébreraient leur joie dans l’indifférence. Les Béninois n’en voulaient pas ; de cette victoire. Même lorsque l’exploit avait luit quelques minutes à l’ouverture du score, le buteur, s’est vu narguer par des gradins aphones, creux, vides, terriblement déserts. Au même moment, des milliers de ses compatriotes, au chaud chez eux, derrière leur petit écran, susurraient : « Attends petit ! Tu n’as encore rien vu ». La suite est connue, le pauvre Rudi Gestede verra son camarade gardien de but partir chercher trois fois la balle au fond de ses filets. A écouter la vague de commentateurs, grogneurs, faux supporteurs et rumeurs dès le coup de sifflet final, on se demande s’il y avait autant de passionnés de foot dans le pays, alors qu’il était impossible de remplir au tiers un stade d’à peine 15.000 places. Nous sommes au pays des génies, dernier de la planète en tout ou presque (liberté de presse, respect des droits de l’homme, environnement des affaires, couverture internet etc…). Un pays où on jubile après la défaite de son équipe nationale parce qu’on détesterait le président de la fédération.

Personnellement j’ai été sidéré par l’exceptionnel rush de la presse béninoise autour du groupe Ecureuils. Au-delà du voyeurisme ! Les coupures de presse étaient très pointilleuses sur les extra autour des joueurs Béninois. Ce que Sessegnon a mangé à midi, quel membre de la fédération a manqué de giflé son collègue, combien de capote ont été ramassé dans les toilettes, le joueur qui a engueulé un autre. Tous les détails les plus croustillants, juste pour agrémenter davantage la chronique d’une défaite assurée. Aucun animateur de médias ne voulait être du reste. Par contre, espace consacré à l’équipe adverse. Le secret était très bien gardé par la presse béninoise sur l’état d’âme et les réalités de l’équipe visiteuse. Pas la moindre ligne sur d’éventuels écueils au sein du vestiaire des fennecs – Dieu sait que c’était tout sauf un eldorado. Leurs parcours individuels, leurs clubs respectifs, leur forme du moment, des éléments de déstabilisation, leur avion spécial, l’armada de journalistes et d’accompagnateurs ; quelque chose qui aurait pu sonner la révolte du public sportif béninois et même des Ecureuils. Il y avait des angéliques algériens venus donner une raclé aux méchants vilains béninois. un seul credo : quel que soit l’adversaire que les Ecureuils soient battus ! Ce fut fait et bien fait d’ailleurs.

Et pourquoi ne pas évoquer le cas de ce fameux public portonovien, en appui à mon ami Jacques Okoumassou ? Ce même public prompt à faire des misères au sélectionneur lors des entrainements de l’équipe nationale au stade Charles de Gaule mais qui s’était honteusement dégonflé le jour où il allait démontrer son engagement pour la cause des Ecureuils. Ce n’était la première fois que cela se passait ainsi. On se souvient du dernier match éliminatoire de la Can 2012 contre le Rwanda, sur les mêmes lieux, qui a permis aux visiteurs de faire leur première victoire, depuis des lustres, contre le Bénin en compétition internationale. Même les exploits des juniors et des cadets, il y a quelques mois, n’ont pu faire remplir les gradins du stade Charles de Gaule malgré la gratuité décrétée aux guichets. Il faut bien en tirer les conséquences enfin. Soit la capacité du stade dépasse la ville revendicatrice des attributs de capitale du Bénin soit le foot y a perdu de sa passion et de sa magie. Dans les deux cas, il est bien hasardeux de continuer à y organiser des rendez-vous footballistiques de l’envergure du match du dimanche 9 juin 2013. Nos chers portonoviens, boudeurs du 11 national le jour du match contre l’Algérie, ne se sont pas gênés pour se mobiliser massivement autour du nouveau « christ » venu de Gbanamè juste en face du stade sur l’esplanade de l’Assemblée nationale. Alléluia !

Que la fête de la défaite se poursuive !!!

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/1200-immoles-avant-le-match.html

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?