Zossou n’était pas indépendant le 1er aout 2013…

vendredi 2 août 2013 par Arimi Choubadé

Claquemuré à domicile durant toute la première moitié de journée. Sous la menace d’une soldatesque impressionnante. Drôle de jour de célébration de l’indépendance. Une inquisition policière particulièrement fébrile à l’encontre de plusieurs personnalités comme les avocats Sambaou et Djogbénou ce 1er aout 2013 : fouille systématique, interpellation, contrôle strict. Le commissaire central de la ville de Cotonou a fini par donner un caractère officiel à la rumeur sur l’entrée en vigueur d’une nouvelle infraction, le délit de port d’habits rouges. La police serait donc chargée de traquer tous les porteurs de vêtements ou d’apparats rouges en marge des célébrations de la fête de l’indépendance. Quelques reportages en direct sur des radios locales faisaient état en effet de tracasseries infligées aux contrevenants. Certains citoyens auraient été littéralement déguerpis des abords du lieu du défilé militaire officié par le chef de l’Etat pour délit d’accoutrement tendancieux. Le rouge serait donc devenu une menace grave pour la République.

Sans mettre en doute les paroles imputées au premier flic de la ville de Cotonou, le commissaire Agossadou l’hypothèse d’une hantise du rouge au sommet de l’Etat tient difficilement la route. Rien qu’en considérant le choix de la place de l’Etoile « rouge » pour abriter le défilé officiel et la couleur de la cravate du chef de l’Etat durant la célébration. A priori donc, la Marina n’aurait rien contre le « rouge ». Reste l’hypothèse du zèle malicieux, celui du fonctionnaire de mauvaise foi désireuxde rendre son chef impopulaire. En effet, suivant la version incidemment distillée au sein de l’opinion, c’est le chef de l’Etat qui aurait demandé de traquer tous ceux qui tenteraient de mettre la fête aux couleurs du sang au motif d’une contestation du projet de révision de la constitution. Alors qu’aucun mot d’ordre des antirévisionnistes n’a appelé à un quelconque sabotage des festivités. Jusque là, la symbolique des contestataires s’est limitée au port de rouge uniquement et exclusivement les mercredis, en guise de parade aux marches de soutien au projet de révision de la constitution.

Le préjudice de cette exhibition policière au domicile des Zossou est énorme pour l’ensemble du pays. Les auditeurs de Rfi auraient remarqué que le 53ème anniversaire du Bénin n’aurait bénéficié que de quelques secondes à peine, le temps pour le présentateur d’annoncer que le domicile de l’ancien ministre a été pris d’assaut par une horde d’agents en uniforme avec une interdiction pour les occupants de la maison de vaquer à leurs occupations habituelles. Gaston Zossou et les siens auraient donc perdu leur indépendance durant plusieurs heures de la journée du 1er aout. Ceci parce qu’on le soupçonne de chercher à gâcher la fête de l’indépendance par son engagement vis-à-vis du combat pour le port du rouge les mercredis. Comprenne qui pourra ! Aucun mot sur le défilé militaire, la prestation des majorettes de la 1ère dame encore moins sur la présence de Gooluck Jonathan sur les ondes de la "radio mondiale".

Il urge donc de faire la nette distinction entre le zèle et la dérive au sommet de l’Etat. La situation de crise économique et sociale du pays ne saurait continuer à servir de prétexte pour quelques excités à gagner des galons et des strapontins. C’est fort probable que le commissaire de Cotonou chercherait à s’inspirer de la fulgurance ascension de son prédécesseur à ce poste pour en rajouter à la tension ambiante. Entre les prétendus ordres et la manière de les exécuter, l’entrain policier a largement le temps de faire son nid. Exactement de la même veine que celle qui a prévalu aux misères faites au juge Angelo Houssou ou aux jeunes arrêtés à Abomey-Calavi pour usage abusif de vêtements rouges un mercredi de rouge.

Que les sanctions tombent enfin sur les zélés !!!

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/1217-zossou-n-etait-pas-independant-le.html

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?