« Tous se battent pour Porto-Novo »…

vendredi 4 octobre 2013 par Arimi Choubadé

Tous l’aiment, la capitale. Le chef de l’Etat en tête, le maire Océni Moukaram, le tout nouveau ministre de l’Habitat, le collectif des conseillers Prd ultra majoritaires au conseil municipal, l’ensemble du Prd, les sages, les jeunes... Les Porto-noviens, eux, ne savent pas s’il faut se plaindre de ce trop plein d’amour ou s’en réjouir. Surtout lorsque cela entraine une sourde compétition entre leurs amoureux-bienfaiteurs. A l’image des épiques passes d’arme entre le maire et sa majorité après expiation de mandat et en pleine prolongation du conseil municipal du fait de l’agonie du fichier électoral. Ces élus locaux adorent tellement leur ville qu’ils ont attendu que leur mandat bascule dans l’incertitude du renouvellement avant de penser vider tous les gros projets. Hôtel de ville, jardin d’attraction, transport municipal, à achever en vitesse. Tout cela sur fond de querelles de clochers sur la méthode, la procédure, l’opportunité et le financement. Des nombreuses infrastructures annoncées, les aïnonvis n’en voient que des déclarations d’amour à l’infini.

Autre manifestation du béguin tous azimuts pour la cité aux trois noms, c’est l’érection de l’imposant « Musée national de la corruption » en lieu et place du nouveau siège de l’Assemblée nationale. Près d’une quinzaine de milliards jetés en pure perte au bord de la lagune sans que personne ne puisse en prédire l’issue exacte dans un proche avenir. A quelques mètres de là se dresse un autre éternel chantier, celui de la construction du siège de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (Ccib). Deux kilomètres plus loin se déroule ce qu’il convient d’appeler le mélodrame autour de la place de l’indépendance empêtrée dans un imbroglio judiciaire porteur d’un véritable gouffre financier pour le contribuable municipal. Ne parlons pas des nombreux plans de réhabilitation de la capitale confinés à l’étape de paperasse voire d’intention. Les milliards par contre restent introuvables.

Malgré ses nombreux amoureux, Porto-Novo demeure la seule capitale de la sous région dépourvue de ses attributions naturelles. Pas d’aéroport, pas de présidence de la République, un seul ministère, pas d’université, pas d’hôpital de référence, pas de palais des congrès…On peut même ajouter pas de place de l’indépendance digne de ce nom matérialisant la déclaration du 1er aout 1960 comme c’est le cas partout ailleurs. Encore moins d’hôtel de ville à la mesure de son prestige. Une capitale sans attributs bien que ce soit la capitale qui peut se prévaloir d’avoir tout le monde à son chevet. Aux Porto-noviens la crasse, les ordures, les rues défoncées, les inondations, nonobstant l’engouement des acteurs politiques et autres courtisans de tous acabits à la veille de chaque consultation électorale.

Revenons à l’activisme débordant du maire alors que son mandat initial est déjà achevé. Lui, certainement, de tous, le plus amoureux de Porto-Novo. Des qualités que sa majorité au conseil n’ignore pas en le portant à la tête de la mairie en 2008 pour 5 ans. Ce qui se comprend moins par contre c’est la nature du débat en cours. Au lieu de lancer ses dernières énergies dans des passages en force de projets, pourquoi le maire ne pose pas simplement la question de sa reconduction ? Cela éviterait d’ouvrir de gigantesques chantiers sans aucune garantie de pouvoir soi-même les mener à terme pour quelqu’un convaincu d’être le seul à aimer vraiment la ville, envers et contre tous. Car le gros problème de Porto-Novo c’est que chacun de ses soupirants croit ou proclame être le seul à l’aimer du juste amour.

Si et seulement si tous pouvaient l’aimer en même temps !!!

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/1248-tous-se-battent-pour-porto-novo.html

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?