8 mois de retard pour les municipales, mais tout va bien !!!

lundi 28 octobre 2013 par Arimi Choubadé

L’Union fait la nation est gentille, l’opposition exemplaire, le gouvernement formidable, le Cos/Lepi impeccable ; il y l’argent à gogos, le chronogramme est scientifique, bref, tout va très bien même si à fin octobre 2013, personne dans le pays n’est en mesure de dire à quelle date pourraient se tenir les élections municipales initialement prévues pour avril-mai 2013. Il s’agit là de l’avis du président de Conseil d’orientation et de supervision de la correction du tristement célèbre fichier électoral (Cos/Lepi), Sacca Lafia. À retenir donc que, oui, l’organisation des municipales accuse un grand retard, oui, les conseillers municipaux végètent dans une prolongation sans fin, oui, les partenaires du Bénin s’impatientent, mais personne n’est responsable de ce grand bazar. La correction de la Lepi n’a que des anges à son chevet selon le président du Cos sur Radio-Tv Golfe, le dimanche 27 octobre 2013. Pendant que son collègue, le même jour et presque à la même heure, sur radio Tokpa, nuançait cet angélisme à tout va.

Toutes ces démonstrations d’angélisme n’ont pu permettre aux téléspectateurs de se faire une idée exacte sur la date plausible des prochaines municipales. Le nouveau chronogramme se fixe désormais pour horizon février 2014 en vue de l’achèvement du processus en cours. Sous réserve de "glissement" s’empresse d’ajouter Sacca Lafia. Même s’il reconnaît tout de même que tout éventuel "glissement" ne saurait dépendre que du défaut de financement. Autrement dit l’argent ne manque pas encore mais pourrait en manquer dès que les avances de démarrage n’auraient pas été libérées au bénéfice des différents prestataires sollicités. Une toute petite pique, par anticipation, au gouvernement et une sorte de confirmation de la critique qui fait état de la non disponibilité des ressources financières.

La délicatesse de l’exercice d’équilibriste a dû contraindre l’invité de Golfe Tv à mettre en jeu sa propre personnalité qu’il prétend attacher à des principes. Peut être a-t-il oublié ce fameux meeting qu’il a présidé justement sur la Lepi en janvier 2011 à Bassila et qui ne plaide pas en son impartialité personnelle. Sans oublier également l’actualité quotidienne qui ne plaide pas forcément pour une sérénité parfaite au sein du Cos/Lepi. Les griefs d’un grand parti, la Rb contre un des membres Epiphane Quenum ; les querelles entre deux collègues du Cos Ahouanvoebla et Aholou Kèkè ; les immixtions intempestives des autres députés dans la désignation des agents à déployer sur le terrain ; les lenteurs dans les procédures de décaissements existent bel et bien.

Peut-être aussi que le discours lénifiant d’arracheur de dents sied bien à la circonstance. Le moyen pour le président de préserver la cohésion de son équipe d’une part. Mais d’autre part de ménager les autres interlocuteurs tels que le gouvernement (pour espérer avoir les décaissements en temps opportuns) et le parlement (pour les corrections de la loi). Néanmoins, on ne peut s’empêcher de constater une montée de fièvre dès l’imminence de l’affichage des documents électoraux ayant servi en 2011. Ce fut déjà le cas, lors du passage des experts de la francophonie au chevet de l’instrument des K.O électoraux où on a observé toute une agitation au moment de soulever les poussières autour du dossier de la "Lepi" au Centre international des conférences. Voilà la même fièvre qui survient dès qu’il est question de sortir enfin la vérité de la Lepi 2011 en affichant les listes.

À la découverte du monstre enfin ???

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/1258-8-mois-de-retard-pour-les.html

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?