Des députés en sortent, des maires y entrent...

jeudi 21 novembre 2013 par Arimi Choubadé

Les nouveaux mystères des Fcbe qui recrutent abondamment de maires et voient s’affranchir des députés. S’observe donc une ruée des élus municipaux en l’occurrence les maires vers Fcbe, parfois contre l’avis de leurs partis respectifs ou des alliances qui les ont porté au pinacle. Si l’option paraît judicieuse pendant que la principale famille politique de la mouvance vivait ses heures de gloire, elle semble plus surréaliste en cette fin de deuxième mandat d’un leader charismatique qui ne peut en briguer un troisième suivant les prescriptions de la constitution. Un rythme effréné de ces genres d’adhésion de maire à Fcbe, à telle enseigne qu’on peut craindre qu’il n’en reste plus un seul se réclamant de l’opposition au bout de quelques mois. Tout ceci alors qu’ils sont engagés dans une prolongation sans limite depuis la fin légale de leurs mandats respectifs faute d’élections municipales pour cause de non disponibilité d’un fichier électoral crédible.

Phénomène inverse du côté des Palais des Gouverneurs à Porto-Novo. Là-bas, c’est plutôt la saignée chef les cauris - autre mandat, autre tendance. Même s’il ne s’agit par de démissions en série suivies de ralliement à l’opposition, on observe néanmoins des prises de positions fortes volontairement hostiles au pouvoir. Des députés de la famille politique du chef de l’Etat qui n’hésitent plus à prêcher publiquement des points de vue en total défaveur avec les options du gouvernement. Le débat sur la révision de la constitution en est une parfaite illustration. L’opération qui devrait être une simple revue de la troupe parlementaire se transforme littéralement en une guérilla anti-révisionniste. Les tentatives de mobilisation des effectifs initiées par le chef de l’Etat en personne ne parviennent toujours pas à ressouder les rangs. Il y a encore quelques semaines c’était des tireurs isolés qui s’esbroufaient sporadiquement. A présent c’est tout un groupe parlementaire de 9 élus mouvanciers en pointe dans l’anti-révisionnisme.

Tout observateur devrait s’interroger sur ce contraste entre les maires en dedans et les députés en dehors. Il doit exister une signification sur cette différence comportementale entre ces élus. La grande différence de ces mandats c’est que le député est immunisé contre les poursuite judiciaires et autres tracasseries administratives. Ce qui n’est pas le cas du maire, justiciable ordinaire et placé sous une autorité administrative. La menace qui pèse sur les élus locaux semble donc plus forte qu’une simple légitimité populaire acquise par les urnes. On sent plus la peur de quelque chose d’autre que celle de perdre les élections d’autant plus que leur mandat ne tient pas au bout d’une nomination en conseil des ministres.

C’est là que revient dans les mémoires les menaces ouvertes du ministre Raphaël Edu alors titulaire de la décentralisation sur la gestion des fonds Fadec mis à disposition des communes par le gouvernement. Une boutade suivie dès le lendemain de la ruee des maires vers la mouvance. Et cela ne semble pas s’arrêter. Les maires encore capables de se proclamer ouvertement contre les idéaux de Yayi se comptent désormais au bout des doigts d’une seule main. Ne parlons pas de la fébrilité qui s’est emparée des locataires d’hôtels de ville sous contrôle du plus grand parti de l’opposition, le PRD depuis son carton rouge à la révision de la constitution lors de son université de vacance à Djeffa. La vague des flirts avec le gouvernement ne devrait d’ailleurs pas épargner un de ses fiefs emblématiques, Porto-Novo dont le maire, lui aussi pris dans le tourbillon.

Le fonds Fadec plus forts que les maires opposants ???

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/1269-des-deputes-en-sortent-des-maires.html

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?