Régionaliste et fier de l’être...

jeudi 9 janvier 2014 par Arimi Choubadé

Lui c’est Debourou Djibril. Son jour de gloire ce fut lorsqu’en janvier 2011, il a pu proclamer, fièrement, à Bassila, au cours d’un meeting exclusivement animé par des cadres du Nord pour des populations exclusivement du Nord, je disais, lorsqu’il a pu se présenter fièrement à ses frères : "Djribril Debourou, député, originaire de Bembèrèkè". Peut-être aurait-il préféré que son origine ethnique soit la seule mention à figurer sur ses pièces d’état civil. Lui se reconnaît régionaliste, et fustige tous les 10 autres millions de ces compatriotes hypocrites qui n’osent pas se l’avouer. Lui le Wassangari, qui doit faire goûter son poing, dans la figure, à tout individu qui le traiterait d’enfant bâtard. Dusse-t-il transformer une réunion du bureau de l’Assemblée nationale en un pugilat. Prêt à le répéter autant de foi que son orgueil ethnique serait écorné. Lui, il n’est pas comme les autres. Il est régionaliste (comme tous les Béninois d’ailleurs), mais le revendique.

Surtout qu’on ne le prenne pas pour un ignare excité sans profondeur intellectuelle. Lui le grand historien, universitaire, chercheur, grand politicien, élu à toutes les législatures depuis l’avènement du renouveau démocratique, six au total. Sa théorie sur l’origine du phénomène au Bénin est d’une sainteté imparable. Selon notre érudit, témoin privilégié de l’histoire politique de son pays, les racines du mal (ou de la qualité dont il se prévaut) remontent à une rivalité tenace entre fon et goun, deux cousins ethniques, matérialisée par Justin Ahomadégbé Tometin et Suru Migan Apithy. Ce fut à l’occasion des élections territoriales destinées à désigner le représentant de Dahomey-Togo devant siéger au parlement français, un peu avant les indépendances. Ahomadégbé aurait été empêché de se présenter aux élections à Porto-Novo bien qu’étant un grand médecin de renom officiant dans la ville-capitale depuis plusieurs années. Il fut contraint d’aller chasser le gibier électoral dans son Abomey natal.

Quand l’expert définit ainsi l’origine du régionalisme au Bénin, il ne reste qu’à des incultes comme nous de nous taire et de tout gober sans broncher. Seulement qu’il y a une petite omission dans la démonstration. Car, a priori, le nord et les nordistes n’étaient pas concernés suivant la théorie de l’antagonisme originel Ahomadégbé-Apithy. C’aurait été plus judicieux d’éclairer la lanterne des autres 10 millions d’hypocrites sur la manière dont s’est opéré le glissement pour que lui Debourou se sente obligé de défendre les intérêts de son Bembèrèkè et région face avec son coup de poing. Lui-même l’expert en régionalisme ne s’exprime désormais qu’en termes de Nord et de Sud et non plus en termes de Porto-Novo face à Abomey ou goun face au fon. Et qu’il soit obligé de soutenir mordicus le fait qu’il y ait eu plus de nordistes que de sudistes lors des concours au ministère des Finances sous le prétexte que le recrutement des magistrats aurait été fatal pour tous les candidats du nord.

Si le modèle devrait être dupliqué à l’échelle nationale, le pays serait transformé en un gigantesque ring où chaque citoyen défendrait son identité ethnique à l’aide de son poing. Heureusement ou malheureusement que les hypocrites ont pris le dessus et préfèrent vivre la tolérance et l’acceptation de l’autre au quotidien. En parcourant le pays du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, on peut aisément se rendre compte de la marginalité des différences ethniques et ou régionales dans le vécu réel des populations. Seuls les discours politiques en font leur chou gras à l’occasion des joutes électorales ou pour recruter du personnel électoraliste lors des recrutements à la fonction publique et les sociétés d’Etat.

Tout Béninois n’est pas Debourou !!!

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/1273-regionaliste-et-fier-de-l-etre.html

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?