Et la presse retourne à sa secte et à sa rente !!!

mercredi 26 février 2014 par Arimi Choubadé

Finie la parenthèse récréative. Retour au quotidien implacable. Trois jours de retrouvailles joyeuses, de palabres parfois osés, de coulisses sous haute surveillance. Trois jours au cours desquels la fierté d’appartenir à une corporation, celle de la presse a revisité beaucoup de confrères, de bonne foi pour certains, par naïveté pour d’autres et par opportunisme pour certains autres. Rassurés qu’ils étaient que le meilleur serait pour bientôt après avoir applaudi à tout rompre en hommage à la pertinence décrétée des recommandations, leurs recommandations paraît-il. Applaudissements enthousiastes également pour les organisateurs dévoués et sacrifiés pour la cause d’une communauté prospère. Davantage d’applaudissement pour les associations dites faitières dont les dignitaires ont eu la magnanimité de choisir les "délégués" parmi tant d’autres professionnels des médias à une rencontre aussi majestueuse. Gare surtout aux marginaux qui oseraient déblatérer sur le travail ô combien méthodique de l’intrépide comité d’organisation.

Ne pourrait donc pas transparaître, logiquement, la remise en cause du monolithisme associatif mais surtout du désert syndical dans ce milieu pourtant réputé être celui de l’expression et de la liberté. Tous semblent se satisfaire que la presse (privée) soit l’une des rares corporations au Bénin où le syndicalisme est presque prohibé et où le militantisme associatif se limite à un seul creuset de journalistes imposé (Upmb), pareil pour les patrons d’organes de presse (Cnpa). Pour des raisons cosmétiques, l’Upmb s’est dépêchée de s’affubler d’un substantif à l’évocation très poétique : "à vocation syndicale". En attendant que ses concepteurs nous éclairent sur le texte dont l’Upmb tire son label d’association "à vocation syndicale" bien que sa légalité tienne de la loi 1901. Le but du syndicat est l’étude, la défense et le développement des intérêts économiques, commerciaux, sociaux et moraux de leurs membres. Alors que l’association loi 1901 est à but non lucratif.

Pour mieux appréhender la manœuvre, il suffit de se remémorer les rares prises de décisions sur les grands sujets concernant la profession où le défenseur prétendu des professionnelles travailleurs (l’Upmb) excelle dans une convergence du vue entière et totale avec le creuset des employeurs exploiteurs (le Cnpa) à travers des communiqués régulièrement consignés des deux structures. Une complicité déconcertante entre employés et employeurs dans une corporation où les salaires demeurent un luxe et la protection sociale une denrée presque mythique. Grâce à ce système fait de cooptation, de passe-droit, de combine, on se trouve en présence d’un phénomène qui montre toutes les apparences d’une secte stratifiée avec ses rites (les messes du Week-end bien arrosées), ses gourous fondateurs, ses jeunes relais endoctrinés, ses recrues soumises et surtout sa source de financement, 350 millions l’an sur le budget national, sous forme de rente s’il vous plaît. Ouf !

Au lendemain des états généraux l’establishment est demeuré en l’état, peut-être encore plus renforcé que jamais. À la secte de continuer de disposer des 350 millions, au titre de l’aide annuelle de l’Etat à la presse privée, comme bon lui semble, en fonction des intérêts du moment et des rapports de forces internes. Des dizaines de millions de nos impôts qui n’échoient qu’aux journalistes et assimilés en situation d’allégeance et de génuflexion vis-à-vis des gourous fondateurs. C’aurait été un crime de lèse-secte si les participants aux travaux osaient s’attaquer au statut de ceux par qui tous ont pu s’offrir une invitation pour ne pas dire une convocation. Pas la peine d’ennuyer les gens ici sur les mécanismes de redistribution de la rente. Le critère d’exercice réel du métier ne signifie pas grande-chose à côté de la posture d’appartenir aux rouages de la secte même sans exercer véritablement la profession. À la posture ou à l’exercice ???

C’est déjà là le titre d’une prochaine chronique !!!

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/1289-et-la-presse-retourne-a-sa-secte.html

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?