Un train sous régional aux vertus électoralistes ???

mercredi 9 avril 2014 par Arimi Choubadé

Un train sous régional aux vertus électoralistes ???

Il a sifflé à Niamey, à Cotonou puis à Lomé bientôt. Trois chefs d’Etats, des services de propagande présidentielle à plein régime, des foules conditionnées et un gourou incontournable dont le nom, à lui tout seul, est plus qu’un fétiche dans la sphère francophone d’Afrique, Bolloré. Un homme d’affaires français auquel aucun chef d’Etat de la zone CFA n’oserait refuser le moindre caprice sans lourdes conséquences. L’effet est encore démultiplié avec la géniale idée des organisateurs de rendre la cérémonie itinérante, en synchronisation sur trois différentes capitales. "Boucle ferroviaire Cotonou-Niamey-Ouaga-Abidjan". Théoriquement, donc, cela devrait mobiliser plus que trois chefs d’Etats. D’où l’intérêt de creuser davantage les raisons de cette effervescence autour du rail plus marquée à Cotonou, Lomé et Niamey qu’à Ouagadougou et Abidjan.

Niamey et Lomé ont curieusement rendez-vous avec les urnes pour le renouvellement du mandat présidentiel dans un an. Le Bénin dans deux ans. On aurait dû ajouter Ouaga et Abidjan ; mais à ces destinations-là les rails ne sauraient avoir la même magie électoraliste puisque la boucle ferroviaire entre ces deux pays est entrée dans la réalité depuis de nombreuses années. C’est donc à Niamey que l’événement est plus qu’anecdotique. Le Niger n’a jamais connu le chemin de fer que par procuration pour être partie à l’Organisation commune Bénin-Niger (Ocbn), la société en charge du réseau ferroviaire installé sur le territoire béninois et destiné à être étendu en vain à son voisin du nord. La propagande s’est d’ailleurs trouvé un refrain de circonstance en attribuant au président Mahamadou Issifou la prouesse d’avoir, pour la "première fois", amené le rail au Niger. Cela peut compter dans sa marche pour une reconduction en 2015. Il paraît que le pays attendait cela depuis 76 ans. Les invités conviés à cette fameuse première gare de Niamey, le 07 avril 2014 n’ont réellement vu qu’à peine 500 m de rail. Rien que ça. Et pourtant, le maître des lieux est en passe de devenir le grand pionnier en la matière.

Sans jeter une douche froide sur les espoirs des Nigériens, on peut les convier, néanmoins, à suivre le cas de leur modèle, le Bénin, en matière de réseau ferroviaire. Plusieurs milliards d’acquisition de locomotive, un marché intérieur de roches à transporter dans le cadre de la lutte contre l’érosion côtière, privatisation lancée de l’Ocbn, poses de pierre tous azimuts de construction de port sec etc... Et pourtant, les Béninois voient rarement le train circuler, la valse des directeurs généraux de l’Ocbn continue, les travailleurs demeurent sans salaire depuis plusieurs mois. On dirait un crime organisé contre le chemin de fer.

Il existe bien des gens à qui profite les bégaiements de l’Ocbn. En effet, qu’adviendrait-il du puissant lobby des transporteurs si le chemin de fer venait à prospérer ? C’est certainement la faillite programmée pour les nombreux courtisans du régime propriétaires de gros porteurs spécialisés dans le transport de marchandise sur le Niger. La même problématique reste valable pour le Niger dont les transporteurs n’ont jamais connu la concurrence des rails. Or la faillite de ces courtisans signifient une fragilisation des sponsors de campagne électorale. Autre élément très important dans ce puzzle, la nouvelle industrie des péages-policiers. Un train qui circule du nord au sud du Bénin, cela signifie des millions de tonnes de marchandises soustraites aux rançonnements opérés par les policiers, les gendarmes, les forestiers et autres douaniers. Des fruits de rançonnement qui alimenteraient également des fonds de financement de meetings de week-end, de messes et de marches de soutien. De sorte qu’il ne reste finalement qu’un seul intérêt pour le soudain béguin pour les rails, l’intérêt électoraliste.

Place donc au train de la réélection !!!

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/1310-un-train-sous-regional-aux-vertus.html

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?