Les "sages"dans les livres de compte du Cos/Lepi ???

mercredi 25 juin 2014 par Arimi Choubadé

Interdiction formelle, désormais, au Cos/Lepi de se plaindre du manque de ressources financières. En effet, un petit détail a échappé aux analystes suite à la dernière décision de la Cour constitutionnelle, Dcc 14-103 du 27 Mai 2014, en réponse à un recours du juriste Serge Prince Abgodjan. Il s’agit de la petite virée des sages dans les
livres de compte du Cos/Lepi pour y mettre à nu la "mauvaise foi" des correcteurs de la Lepi. De quoi démontrer à l’impertinent "petit juriste" contestataire les talents d’expert comptable des sages. Ainsi constataient-ils dans leur décision qu’à la date du 07 février 2014, le montant de la consommation effectuée par les services financiers de Sacca Lafia s’élevait à 1.163.746.115 Cfa alors que l’ensemble des dotations en provenance du trésor public s’élevait à 4.111.943.913 Cfa. Poursuivant leur démonstration, les sages en viennent au constat qu’il restait la bagatelle de 2.948.197.798 Cfa non utilisés.

Tous ces éclaircissements, d’une précision chirurgicale, pour en arriver à la conclusion que, jamais, au grand jamais, le Cos/Lepi n’a manqué d’argent. En d’autres termes, le processus de correction ne souffre d’aucun écueil pouvant nécessiter une quelconque injonction au gouvernement en vue de pourvoir au budget de l’opération. À peine si Sacca Lafia et les siens ne sont pas accusés de mensonge à chaque fois qu’ils prétextent de l’insuffisance des fonds mis à leur disposition. Or, pas plus tard qu’à mi-juin 2014, le president du Cos/Lepi a justifié le retard pris par les opérations par des difficultés de trésorerie, au risque de contredire ainsi ouvertement la trame comptable brillamment exposée par la Cour constitutionnelle à travers la Dcc 14-103 du 27 Mai 2014. Lafia prétendait disposer d’une centaine d’ordinateurs et que si son institution avait pu porter le nombre des appareils électroniques à près de 200, le délai de livraison de la liste exploitable pourrait être ramené à octobre 2014 au lieu de novembre.

Ce n’est pas à ces éminents praticiens du droit qu’on reprocherait d’ignorer des principes fondamentaux des finances publiques à savoir l’unicité de caisse, l’annualité, l’universalité et de la non affectation. Le montant total du budget du Cos/Lepi était estimé à près de 14 milliards au départ avec un délai d’achèvement fixé à octobre-novembre 2013. Ainsi avant décembre 2013, le Cos/Lepi devrait avoir fini de consommer 14 milliards, très loin des 4,1 milliards de décaissement total enregistré au 07 février 2014 par la Cour constitutionnelle. Si les fonds étaient vraiment arrivés à temps et le calendrier initial respecté, le maudit fichier corrigé aurait déjà servi pour les élections municipales avant que les sages n’aillent faire étalage de leur expertise en comptabilité courant février 2014. Pourtant, la Dcc 14-103 du 17 mai 2014 trouve que tout va bien, qu’il n’y a pas lieu à donner des injonctions au gouvernement à ce sujet.

S’il était tenu compte du principe de l’unicité de caisse par exemple, l’ensemble des dettes ou des besoins de financement aurait dû être comparé à l’ensemble des décaissements au profit du Cos/Lepi. Ainsi, les sages auraient compris que 4,1 milliards de décaissés près d’un an après l’installation de Lafia et compagnie mérite bien que le "petit juriste" Serge Prince Agbodjan s’inquiète de la non-tenue effective des élections municipales (déjà en retard d’un an), et du respect des calendriers des législatives de 2015 puis de la présidentielle de 2016. Mais, il n’est peut-être pas trop tard d’aller se renseigner sur les dettes dues aux milliers d’agents utilisés sur le terrain, aux fournisseurs, à l’opérateur informatique ainsi qu’aux autres prestataires de services pour se convaincre de la modicité des 4,1 milliards par rapport aux 14 milliards demandés et finalement revus à la baisse jusqu’à hauteur de 9 milliards face à l’impossibilité du trésor public de faire face à la dépense. De quoi permettre aux sages de revoir leur position.

Le Bénin a besoin d’élections à bonne date et non d’arithmétique...

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/1337-les-sages-dans-les-livres-de.html

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?