Même pas d’eau minérale pour les réunions à la Cena…

vendredi 5 septembre 2014 par Arimi Choubadé

Sans budget, sans indemnités, sans frais de mission, sans le sou ; la Cena permanente commence vraiment par la misère. Plus d’un mois après leur installation, les nouveaux commissaires électoraux manquent de tout y compris de l’eau minérale pour se désaltérer lors de leurs différentes réunions. A moins de compter sur la générosité spontanée de certains participants. On avait cru à une transition entre l’ex-Sap/Cena et la nouvelle structure. Mais sitôt le nouveau bureau connu, la présidente de l’ex-Sap, Léa Hounkpè a disparu de la circulation, peut-être après avoir compris ce qui se tramait. Or l’ancienne structure émargeait à la présidence de la République ; ce qui n’est pas le cas de la Cena dotée d’une autonomie budgétaire donc ayant pour interlocuteur direct le ministre des Finances ; ne serait-ce que pour recevoir une dotation provisoire, le temps l’élaboration du budget définitif pour le reste de l’exercice 2014 ainsi que les mécanismes de décaissement et de fonctionnement.

Tiando et ses collègues ont pourtant tenté le forcing en s’adressant à qui de droit sans parvenir à leurs fins. De leurs différentes audiences aussi bien auprès du chef de l’Etat que du nouvel argentier national, il n’est sorti aucun kopeck. L’Etat du Bénin déjà coincé pour les 4 milliards sollicités par le Cos/Lépi pour parachever la correction du fichier électoral ne semble pas être en mesure de faire fonctionner la Cena. Une diète généralisée qui contraste nettement avec la fermeté affichée par le président de la Cour constitutionnelle Théodore Holo au moment où il fixait aux commissaires électoraux comme objectifs, les municipales avant fin 2014 et les législatives impérativement à bonne date, c’est-à-dire au plus tard en avril 2015. On était loin d’imaginer que ces exigences républicaines solennellement proclamées par les sages allaient buter sur de banales questions de sou.

C’est finalement le front de blocage des élections qui prend le dessus sur toutes les autres institutions impliquées dans le processus électoral. L’obstacle sur le chemin des urnes affiche désormais un double niveau : la correction du fichier électoral (Cos/Lépi) et l’organisation matérielle des scrutins (Cena). Il fallait, dans un premier temps, régler le gap manquant pour l’actualisation du fichier électoral avant de songer à faire fonctionner la Cena. Il ne suffit donc pas que la liste soit prête à être utilisé. Il faut que la Cena soit capable de déployer son dispositif sur toute l’étendue du territoire et soit en mesure de garantir à tous les citoyens en âge de voter la possibilité d’aller dans un isoloir. Tout cela en l’espace de 3 mois. Or jusque là aucune solution ne pointe à l’horizon pour le premier obstacle.

Retour donc au scénario catastrophe avec la crainte qu’il n’y ait aucun scrutin (municipal) jusqu’à l’horizon fin 2014. Bien malin qui peut prévoir comment faire renaitre l’espoir pour 2015 et éventuellement pour 2016. En effet, personne ne pouvait imaginer que 25 ans après la conférence nationale, le pays pionnier de l’alternance pacifique en Afrique serait dans une situation où il parviendrait plus organiser la moindre élection. La veille du 1er aout 2014 encore, le chef de l’Etat promettait les municipales pour avant fin décembre ; dans la foulée le Cos/Lepi affirmait pouvoir libérer le fichier électoral avant le 30 novembre. Puis la Cour constitutionnelle vient afficher sa rigoureuse sur sa volonté de faire respecter les délais constitutionnels pour les législatives 2015 et la présidentielle 2015. On s’achemine, selon toute vraisemblance, vers un échec collectif de toutes ces institutions en charge de l’organisation des élections.

Adieu municipale 2014…et peut-être législatives 2015…et…

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/1366-meme-pas-d-eau-minerale-pour-les.html

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?