Qui prépare l’UN à l’opposition à partir de 2016 ???

lundi 22 septembre 2014 par Arimi Choubadé

On les oppose à tout et à tout le monde. Contre le Cos/Lépi, contre le bureau de la Céna, contre le gouvernement, contre les autres opposants dont le PRD, contre Fcbe, contre la mouvance non Fcbe à commencer par la Rb, presque contre Vodonou et bientôt contre le Psd de Golou voire contre Fikara. Difficile de trouver quelque chose ou quelqu’un proche de l’UN en dehors peut-être d’Alternative Citoyenne. Même là encore, la lune de miel, c’était quand Orden Alladatin et compagnons empruntaient sagement les couloirs de la société civile. Depuis qu’ils ont décidé d’investir officiellement le champ politique, par une mutation de leur mouvement en parti politique, l’idylle semble avoir pris du plomb dans l’aile. En définitive, il ne reste à l’UN qu’une vague image d’un groupe politique entièrement à part, réfractaire à toute idée de commercer avec les autres.

Curieusement, cette image ne provient pas des responsables de l’UN directement. A aucun moment, personne n’a surpris Lazare Sèhouéto, Idji Kolawolé, Bruno Amoussou ou un autre s’en prendre vertement à d’autres forces politiques autres que celles qui gèrent le pays en l’occurrence Fcbe et alliés. Chaque fois que ces responsables UN s’épanchent en public, on peut entendre un discours logiquement conforme aux combats d’un opposant classique. Et pourtant, la réalité est là qu’on leur attribue, volontiers, une attitude de méfiance vis-à-vis du Prd pour ne pas dire une aversion, et pourquoi pas de mépris vis-à-vis de la Rb, un autre ancien compagnon passé chez l’ennemi Yayi au lendemain des élections de 2011. Les unionistes traînent finalement cette réputation de puristes intégristes qui ne veulent s’associer à rien et qui repoussent tout.

A y voir de près, il s’est constitué des experts qui se sont chargés de faire la communication de l’UN notamment sur les réseaux sociaux et les émissions interactives sur les médias audiovisuels. De l’activisme de ces experts, peut-être sans ordre de mission, il ressort qu’aucun autre groupe politique n’est digne de se réclamer de l’opposition en dehors de l’UN. C’est ainsi qu’a été conçue, de toute pièce, toute la charpente visant à détruire tous les liens entre l’UN et le Prd. Après avoir tiré sur l’aile "modérée" de son camp, il ne restait qu’à jeter à la poubelle tout ce qui bouge sur le sol Benin. Les communicants occultes ont alors entrepris d’isoler ce groupe politique pourtant né sur une philosophie de rassemblement. On peut attribuer l’échec de l’initiative de dialogue entreprise par Bruno Amoussou et associés à l’intégrisme tissé autour de l’UN.

Le vide actuellement créé autour des unionistes fait apparaître ses conséquences. Ces derniers ne se retrouvent dans aucun cercle en dehors de leur cocon naturel alors que tout le pays est en proie aux conciliabules, aux compromis et aux compromissions, en prélude à la recomposition qui se profile. Tous les indices convergent l’UN vers l’opposition après la redistribution des cartes en 2016, en les privant de la possibilité de participer eux aussi aux marchandages. Tout candidat de l’UN a besoin de ratisser jusqu’au sein de la "peste" Fcbe pour se constituer une large audience en vue d’une aventure présidentielle. Une posture que les communicants improvisés sur les réseaux sociaux ne lui permettent pas d’adopter en toute sérénité. Pour se donner une chance d’éviter l’ostracisme programmé, l’UN a besoin d’être moins pur, moins incorruptible, moins intègre, moins saint et moins en retrait des combines.

Il y a des combats qu’il vaut mieux faire soi même...

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/1373-qui-prepare-l-un-a-l-opposition-a.html

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?