Les élections coûtent trop cher au Benin ???

vendredi 26 septembre 2014 par Arimi Choubadé

Plus de 100 milliards dans les élections, selon Yayi Boni. De quoi régler la transversale Cotonou-Malanville, les bretelles en souffrance dans le pays à commencer par celle de Bopa, les grèves dans les hôpitaux et les tribunaux, les revendications des travailleurs en général, du moins en partie. A chaque fois que les Beninois doivent aller aux urnes, les compteurs du trésor public s’affolent. Une folie imposée aux différentes régies financières depuis bientôt 20 ans, depuis qu’en 1994 quelqu’un a eu l’idée saugrenue de faire organiser désormais les élections par une structure ad´hoc dénommée Commission électorale nationale autonome (Céna). Paraît-il que l’inventeur de cette affaire n’est rien d’autre qu’un certain Joseph Gnonlonfoun. Sa mise en place requiert voitures, indemnités, frais de mission, frais de fonctionnement pour les membres de la Céna et ses démembrements. Il faut y grever les budgets locaux insérés dans les autres institutions à savoir la Cour constitutionnelle, la Cour suprême, la Haac, la Police et la Gendarmerie. Une saignée sur les finances publiques renouvelée à chaque processus de vote.

Personne ne pouvait imaginer que l’histoire allait donner raison à Antoine Alabi Gbegan, ministre de l’Intérieur en 1994 au moment où l’Assemblée nationale confiait, pour la première fois, l’organisation des élections à la Céna. 20 ans avant que Yayi ne s’aperçoive du danger pour les caisses de l’Etat au détour d’un coup de gueule à Boko dans la commune de Ndali le 22 septembre 2014. S’exprimant pour le compte du gouvernement Soglo, à l’époque, Gbegan s’insurgeait déjà contre le coût élevé occasionné par cette nouvelle institution. Une position aux allures philosophiques voire dogmatiques d’un ministre révolté par le fait que des partenaires au développement puissent supporter cette initiative alors que les élections étaient traditionnellement dévolues au ministère de l’Intérieur dans les grandes démocraties.

En clair, les élections coûtent trop cher au Benin parce qu’il y a la Céna. Il y a eu la Céna parce l’administration est politisée et plus aucun acteur politique ne croyait à son impartialité et à sa neutralité. Il y a politisation de l’administration publique parce qu’il est permis aux fonctionnaires aussi d’être des acteurs politiques de premier plan. Il y a les fonctionnaires politiciens parce qu’ils ont la capacité de financer les partis grâce à l’argent volé à l’Etat. L’argent est volé à l’Etat pour financer l’activité politique parce qu’il n’existe aucun autre mécanisme légal de financement des partis politiques. Impossible finalement de rompre Le cercle vicieux sans que le financement des partis est définitivement réglée.

En d’autres termes, les fonctionnaires perdent toute utilité en politique dès que les partis ont réglé leur problème de financement. Plus de fonctionnaire en politique signifie moins de gré à gré, de surfacturations, de missions fantaisistes, de fraudes aux concours etc... Le ministère de l’Intérieur gagne plus en crédibilité dans l’organisation des élections, l’actualisation du fichiers électoral, la gestion du patrimoine électoral. Ce qui coûte cher ce ne sont pas les élections ; c’est plutôt le mécanisme de lutte contre les suspicions autour du processus électoral qui coûte cher à savoir la création des organes ad´hoc tels que la Céna, le Sap/Céna ou le Cos/Lépi. La disparition de ces derniers met automatiquement fin au renchérissement du coût des scrutins et à l’incertitude autour des calendriers électoraux même en cas de fréquence rapprochée des échéances. Toute réflexion qui ne tient pas compte de la suppression de la Céna servirait juste à pourrir le climat politique exactement comme ce fut la cas après les déclarations de Boko comme c’est le cas depuis 20 ans.

Suppression de la Céna et financement des partis et le jeu est fait !!!

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/1375-les-elections-coutent-trop-cher-au.html

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?