Si ce n’est pas avant fin 2014, c’est quand alors ???

vendredi 24 octobre 2014 par Arimi Choubadé

Cogner sur Lafia et sur le Cos/Lépi. Tous les anti élections se sont désormais passés le mot pour jeter le processus de correction de la Lépi en pâture à l’opinion nationale. Les noms d’oiseau pleuvent sur les correcteurs de la liste électorale dans les journaux, sur les radios, à la télé, sur internet, partout. On n’y parle que de l’incompétence du Cos, de sa gloutonnerie, du goût du lucre de ses responsables, de leurs villas trop luxueuses. La sentence est sans appel : la dissolution dare-dare de l’organe. A peine si certains ne requièrent pas contre eux la haute trahison. Ils auraient englouti plus de 9 milliards pour rien. Curieusement, les attaques reprennent de plus belle à chaque annonce d’une nouvelle étape dans le déroulement du processus ou d’un nouveau chronogramme. Le dernier crime à cet actif est le lancement de la formation et de la remise à niveau de quelques agents du Cos au stade de l’amitié le 23 octobre 2014. Comme si quelqu’un redoutait de voir la mise à disposition de la liste électorale avant la fin décembre 2014.

La vindicte autour du Cos est en passe d’occulter la préoccupation essentielle de l’ensemble des Béninois à savoir la date probable des élections. Pendant que les effets d’annonce se multiplient à propos de l’impossibilité de tenir le scrutin municipal avant la fin décembre 2014, personne ne dit mot sur une date probable à retenir. Les conjectures autour de la rallonge de 8 à 9 milliards de rallonge à longueur de journée ont totalement éclipsé les aménagements pressentis sur le code électoral au sujet de certains délais légaux à raccourcir. En effet, tous les pourfendeurs du Cos savent qu’ils n’ont pas besoin de dissoudre l’organe avant de faire voter des dispositions dérogatoires visant à accélérer l’organisation du scrutin. Il s’agit de procédures indépendantes l’une de l’autre. Par contre, l’électeur béninois éprouvé ne voit toujours pas en quoi les agitations autour de Sacca Lafia le rapproche des urnes.

Le plus urgent est de faire ramener dans les hôtels de ville des maires élus par leurs administrés, au respect de la légalité et de la légitimité. Les espoirs nés suite au conclave des présidents d’institution et à la rencontre entre le chef de l’Etat et le président du parlement ont laissé la place à un brouillard épais sur les élections. Il avait été alors question d’obtenir de la classe politique un consensus pouvant permettre de faire organiser les municipales dans les plus brefs délais. Alors que l’opinion s’attendait à connaître enfin les fruits de ces cogitations au Sommet, c’est-à-dire la date retenue après les consultations, on lui sert plutôt une diabolisation de l’organe en charge de corriger le fichier électoral. Silence assourdissant également au sujet de l’éventualité d’élaborer une liste ad´hoc indépendamment des soubresauts au Cos.

La question se pose de savoir pourquoi une telle débauche d’énergie consacrée à la diabolisation du discours de Sacca Lafia au détriment des efforts en vue de la confection de cette liste ad´ hoc. Surtout que le projet de dissolution du Cos demeure à l’étape de fantasme médiatique et n’a fait l’objet jusqu’à ce jour de la moindre initiative législative. Le bureau du parlement n’a toujours pas reçu le projet ou la proposition de loi visant à mettre fin aux activités de cet organe. Les Béninois sont invités à haïr tous ceux qui travaillent sur la correction de la Lépi y compris le DG de l’insae siégeant comme membre de l’organe. Une haine active qui n’est pas compensée par la désignation de la date à laquelle l’angoissante attente pourrait prendre fin. Comme s’il suffisait que les citoyens crient tous en chœur à bas Sacca Lafia (ou Sacca Lafia hélouééé) pour voir les bureaux de vote s’ouvrir comme par enchantement.

A quand l’ouverture des urnes ???

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/1391-si-ce-n-est-pas-avant-fin-2014-c.html

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?