Ozias a déjà gagné son combat !!!

lundi 2 février 2015 par Arimi Choubadé

Il paraît que le couperet est tombé sur l’"impertinent". Quelques contorsions administratives ; rien que ça. Les refondateurs ne supportent plus de voir les tronches de Ozias Sounouvou et associés sur "leur" chaîne pourtant entretenue au frais du contribuable. Comme s’il suffisait d’une affectation ou d’un bannissement du JT pour éteindre un esprit qui a déjà dépassé les frontières nationales. Les propriétaires autoproclamés de l’Ortb Tv semblent n’avoir pas encore compris qu’ils ont perdu le combat depuis la fameuse nuit du 12 janvier 2015 ; au moment où, en un peu plus d’une minute, Ozias a lâché son "impertinence" à l’endroit du chef l’Etat. Une interpellation en direct sur le dernier JT du jour que personne n’avait vu venir et qui étalait l’hypocrisie autour de la démonstration de compassion de Yayi, le Charlie, sur les pavés parisiens. Dans un style spécifiquement Osias.

Point n’est besoin qu’il vienne tous les soirs implorer le chef de l’Etat d’agir afin que tous les courants politiques puissent obtenir des espaces sur la télévision nationale. La seule fois du 12 janvier 2015 est déjà gravée dans toutes les mémoires. Elle a trouvé échos auprès de tous les combattants de la liberté d’expression de la planète. Ce fut le parfait chant de cygne. Ces genres d’actes chevaleresques, héroïques à la limite n’ont pas besoin d’être répétés avant de s’inscrire définitivement dans la mémoire collective. Toute réplique à cette audace ne peut servir qu’à assouvir une vengeance résiduelle qui ne saurait refaire l’histoire. Cette histoire s’est déjà écrite le 12 janvier et est gravée dans du granite. Ozias affecté à Porga, à Malaville ou à Dangbo ne change rien à cette image du Charlie marchant en défenseur de la liberté de presse à Paris pendant que la télévision nationale de son pays est confisquée pour le compte de son seul camp. Le monde entier a finalement compris qu’il y a une petite erreur à déceler sur la photo de famille prise à Paris le 11 janvier 2015, un des Charlie n’en était vraiment pas un, dans la réalité.

Même si on condamnait, aujourd’hui, l’impertinent à la peine de mort, il aurait déjà accompli une œuvre salvatrice pour la démocratie béninoise. Ce 12 janvier 2015 vient sonner le glas du déni de confiscation de la télévision nationale par un clan. Très clairement et très officiellement un animateur-vedette de cette chaîne a pu étaler son dépit face à l’enterrement du débat contradictoire sur la chaîne publique. Les dénégations des refondateurs sur l’existence de l’exclusion des contradicteurs du régime de la télévision nationale tombent à l’eau. C’était plus facile de balayer les accusations du revers de la main tant qu’elles étaient portées par les seuls opposants bannis. L’exercice devient plus compliqué lorsque la grogne vient des animateurs de l’organe eux-mêmes. Un plus grand nombre de professionnels des médias avait déjà tiré sur la sonnette d’alarme en marge des derniers états généraux dits de la presse dans une de leurs résolutions, il y a quelques mois. Résolutions que le chef l’Etat n’a toujours pas accepté de recevoir malgré les nombreuses demandes d’audience des organisateurs. Ceci explique peut-être cela.

On peut déjà dire que la mission de Ozias est presque terminée. Il ne lui revenait pas de débarrasser la chaîne publique de tous ceux qui l’empêchent de se mettre véritablement au service de tous les contributeurs à son financement avec un sabre ou un fusil d’assaut. Il a déjà assumé son devoir de témoignage et de protestation. Un acte à verser désormais à l’ensemble de la lutte pour la liberté de la presse et de toutes les libertés. L’engouement que cette impertinence suscite encore auprès des Béninois et au sein de l’opinion internationale se suffit amplement. L’esprit Ozias est né et poursuit son cheminement vers plus de maturation. Contre cela, les refondateurs n’ont pas encore trouvé la parade. Il est d’ailleurs fort probable qu’ils n’en trouvent pas jusqu’à la fin du régime en 2016.

C’est Ozias le vainqueur, dans un cas comme dans l’autre !!!

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/1420-ozias-a-deja-gagne-son-combat.html

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?