50 députés pour la révision ou le énième mensonge Fcbe ???

lundi 23 février 2015 par Arimi Choubadé

La révision de la constitution ne se règle pas à 50 députés près. Par référendum, c’est avec une majorité parlementaire de 3/4 soit 63 députés. Il manque donc 13 députés pour avoir l’espoir de voir le projet déférer devant le corps électoral. C’est encore compliqué s’il fallait envisager réviser directement par le parlement sans aller jusqu’au référendum. Dans ce dernier cas, les refondateurs devraient compter 4/5ème des députés soit 67. 17 élus supplémentaires à recruter alors. En d’autres termes, aucun des deux schémas prévus aux articles 154 et 155 de la constitution ne rime avec 50 députés. Les organisateurs du congrès extraordinaire de Fcbe de février 2015 maîtrisent très bien cette géométrie parlementaire et savent d’ailleurs que c’est un mensonge de vouloir lier leur projet de modification de la loi fondamentale à cet objectif électoral.

Ce mensonge politique pourrait donc cacher d’autres desseins mis en sourdine par les congressistes. Ce n’est, en effet, un secret pour personne que Yayi ambitionne avoir une majorité parlementaire au sortir des urnes le 26 avril 2015, de préférence, exclusivement Fcbe. Cela exclut de compter sur d’éventuels élus de l’Alliance Soleil dont les potentiels supporteurs ont été tous virés du gouvernement et de ses démembrements satellites. Le nouveau ministre de la Défense s’investit depuis son entrée en fonction à traquer ce mouvement dans son antre originel (Bembereke et environs). A Parakou, Rachidi Gbadamassi proclame partout vouloir en finir avec cette alliance. Pareil pour les autres regroupements (And, Éclaireur, Cauri 2 etc...), tous, en principe, dérivés du yayisme mais voués aux gémonies et à la persécution du régime. L’ex majorité plurielle se résume désormais à la seule famille Fcbe puisque même le pacte de la main tendue a fini de produire ses effets avec le départ officiel de la RB du gouvernement.

Néanmoins, le concept de 50 députés mérite qu’on s’y attarde un peu plus. Il traduit certes une majorité confortable à l’assemblé nationale. Cela donnerait la possibilité au clan Yayi de s’offrir un bureau du parlement entièrement acquis à sa cause. Mais cette majorité ne suffit pas pour parvenir à la révision de la constitution. Elle peut, par contre, servir à assurer les arrières, à défaut de pouvoir provoquer le 3ème mandat tant rêvé. Elle serait très utile en effet pour accentuer le contrôle de la Haute cour de justice. Les limiers de la Marina sont conscients de ce qui peut leur arriver au cas où leurs successeurs voudraient éventrer les placards pour en exhumer les scandales. Il vaut mieux alors s’assurer de la présence massive d’amis inconditionnels à la Haute cour de justice avant de plier bagage. La chasse aux 50 députés pourrait permettre désigner le maximum de pro cauri au titre de l’Assemblée nationale. Ajoutés aux 6 membres de la Cour constitutionnelle et au président de la Cour suprême, les refondateurs peuvent espérer une majorité écrasante au sein de la haute juridiction afin de leur épargner de désagréables surprises à la fin du mandat.

La révision de la constitution paraît donc être la "fausse piste". Ce n’est certainement pas un hasard si les congressistes choisissent Grégoire Akoffodji pour porter la croisade révisionniste. Depuis la scabreuse affaire de l’exhumation du cadavre de Womè, l’ancien ministre de la Justice est considéré aux yeux de l’opinion, à tort ou à raison, comme le plus grand spécialiste des "fausses pistes" de l’appareil. Il lui revient donc de continuer à faire croire aux Béninois que le but des 50 députés, c’est la révision bien que ce nombre ne permet pas d’atteindre cet objectif. Pendant ce temps, le verrouillage de la Haute cour de justice pourrait se poursuivre avec une majorité parlementaire quoique courte. Tous les seigneurs des scandales de Icc, de turbine à gaz, du siège du parlement, de la Cen-Sad, des machines agricoles peuvent espérer un répit après le dernier mandat avec les 50 élus.

Un mensonge qui vaut 50 députés....

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/1430-50-deputes-pour-la-revision-ou-le.html

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?