Forces de défense et de sécurité ...ou bras armé de Fcbe...

vendredi 8 mai 2015 par Arimi Choubadé

Un document circule depuis quelques jours sur les réseaux sociaux, intitulé : "Déclaration des forces de défense et de sécurité sur la situation socio-politique nationale". Dans un pays où une simple lettre anonyme (voire bizarre) peut provoquer le rush des sages de la cour constitutionnelle, ce document mérite attention même si personne n’a osé y apposer sa signature. Personnellement, j’ai été intrigué par les manèges d’un collègue, Étienne Houessou de Le Télégramme qui, dans un premier temps, a annoncé sur des fora de discussion entre journalistes une rencontre de la presse avec le chef d’état-major des armées. Une séance annulée à la dernière minute sous prétexte que la déclaration qui devrait en être l’objet serait disponible depuis la veille. Pour en rajouter à la manipulation, aucun commandement des forces de sécurité publique ou de l’armée n’a tenté ne serait-ce qu’un démenti à propos du document en circulation. Qui ne dit rien consent ?

En cas d’authentification de ce torchon en divagation, on devrait se poser de nombreuses questions sur les motivations. Au Bénin, en effet, il n’existe aucune uniformisation des forces dites de "défense et de sécurité". Il y a d’une part l’armée placée sous le chef d’état-major des armées et d’autre part les paramilitaires : police, gendarmerie, douane, sapeurs pompiers, eaux et forêts etc... Chacun sous une direction générale. Chacune de ces entités est placée sous une tutelle ministérielle liée à son domaine de compétence. Jusque-là, on ne leur connaît aucun commandement unifié capable de se fendre d’un communiqué à l’endroit de la classe politique et de la presse sans que les commandements individuellement concernés ne consultent leurs ministères de tutelle respectifs. D’où la préoccupation de savoir si les fameuses forces de défenses et de sécurité agissaient avec la bénédiction des ministres Fcbe.

Cette vilaine blague est d’une nocivité extrême surtout qu’elle emprunte une rhétorique guerrière qui a fait ses preuves dévastatrices en Côte d’Ivoire. Les pires exactions contre manifestants anti-pouvoir avaient été perpétrées par les forces de "défense et de sécurité". Cette appellation avait le mérite d’instaurer la confusion entre militaires, policiers, gendarmes et milices incontrôlées. La même amalgame a d’ailleurs été utilisée le lundi 04 mai 2015 au domicile du député Candide Azannai où policiers et militaires ont investis les lieux, porteurs d’une convocation délivrée par la gendarmerie. Deux jours plus tard, c’est le même cocktail détonnant qu’on retrouve dans les rues aux trousses des marcheurs et faisant le siège de la télévision privée Canal 3. Alors que dans le cadre d’une marche comme celle organisée par les opposants à Cotonou, les unités de maintien d’ordre c’est à dire des policiers étaient les plus indiquées. Comme si Léhady, Houndeté, Idji, Amoussou étaient de dangereux assaillants terroristes.

On ne peut que se marrer lorsque le texte parle de retour en caserne des militaires. Il ne manquait qu’à ce même texte de préciser l’identité de ceux qui habitent les villas cossues construites par des hauts gradés un peu partout à Calavi, Cotonou, Porto-Novo et environs. Peut-être que ces haciendas érigées avec de l’argent dont seuls les gradés concernés connaissent l’origine font partie des casernes. En tout cas, pas facile de trouver la trace d’un seul général qui vit dans un casernement militaire au Bénin avec famille et bagages. Il y a longtemps que les militaires ont commencé par mettre le nez dehors en incursion sur le champ politique. Idji Kolawolé en a dénoncé les manifestations dès 2007 solennellement à la tribune du parlement alors qu’il en était le président. Personne n’a oublié l’épopée des marchés de construction de modules de classe confiés au génie militaire, au nez et à la barbe des entreprises de btp. Sans oublier les soupçons de manipulation des documents électoraux depuis que la soldatesque est mêlée au transport d’urnes.

Et puis une grande muette qui sort des communiqués...

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/1459-forces-de-defense-et-de-securite.html

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?