Soglo s’en va, mais...

lundi 15 juin 2015 par Arimi Choubadé

Pas de Nicéphore Soglo sur la liste de candidature de la RB aux municipales du 28 juin 2015 à Cotonou. Il ne s’agit plus d’une humeur encore moins d’une rumeur. Le président-maire l’a confirmé lui-même à l’issue d’une émission-culte sur la télévision Canal 3. Ce n’était donc pas un parricide comme on a commencé par l’entendre dans certains cercles qui attribuent au fils le dessein d’avoir délibérément poussé le père vers la sortie. Nicéphore lui-même se dit retraité confiant d’avoir achevé la formation de la relève et ne semble nourrir aucun remord face à la perspective de quitter l’hôtel de ville. Les Cotonois n’ont certainement pas raté la séquence hommage à l’équipe actuellement en place sur laquelle le N°1 de la ville a bâti son action durant plus de 12 ans. Une équipe prête à prendre le flambeau parce qu’au faîte de toute la problématique autour des grands défis de Cotonou à savoir les inondations, l’assainissement et la gestion des déchets.

Le bilan se résume en quelques mots : maîtrise des grands dossiers, réalisations des études, identification des solutions et débuts de solution dans la plupart des cas. Tout le contraire du parcours d’aventuriers rompus dans les slogans et les incantations électoralistes. Et puis le vieux ne se retire pas pour aller s’occuper exclusivement de ses lectures en retard. On le sent toujours apte à accompagner ses collaborateurs en leur mettant à disposition son impressionnant carnet d’adresses et son activisme sur la voie du développement. En tout cas, sur la maîtrise des dossiers de la ville, l’invité a prouvé, à suffisance, que les 12 années ne furent pas une partie de plaisir. Chaque centre d’intérêt est inventorié, classé, archivé et quantifié. Pour venir à bout des travaux d’hercule, il faut de la méthode, de la repartie et de la rigueur.

Quel qu’il soit, le prochain locataire de l’hôtel de ville peut être sûr de ne pas retrouver des cadavres dans les placards à son arrivée. En effet, le vieux promet nettoyer l’écurie avant son départ. Rendez-vous est pris pour les jours suivants avec tous les agents pourris de Wologuèdè. Certains d’entre eux trempés dans le dévoiement des projets de réhabilitation des marchés de la ville peuvent déjà commencer par trembler pour leurs postes respectifs. La sentence est annoncée comme implacable à la mesure de la forfaiture lorsqu’on sait que Nicéphore Soglo place ses deux mandats à la tête de la municipalité presque sous le signe de l’accompagnement des femmes des marchés. Sa fureur est perceptible face aux spéculations sur les places des marchés avec la complicité des agents chargés de la mise en œuvre des directives du conseil municipal. Des représailles traînent également sur la tête de ceux qui ont trempé aussi dans les recrutements sauvages et fantaisistes.

Ce n’était visiblement pas des adieux d’un bossu puisque le patriarche promet de se battre sur le terrain aux côtés des siens lors de la campagne prochaine. Il n’a donc pas manqué de distribuer quelques coups à ses adversaires politiques à commencer par Kérékou dont le retour au pouvoir a été consacré à la déstructuration de l’édifice mis en place après la conférence nationale des forces vives. Ensuite les 10 années de roublardise de Yayi n’ont pas été épargnées. En clair ces deux régimes ont affiché un mépris royal pour la décentralisation et se sont amusés à asphyxier les villes en l’occurrence Cotonou de Soglo. Mais le message politique le plus subtile demeure le volet consacré au célébrissime homme de Paris. Il est clair que Talon ne fait pas partie des choix de Nicéphore Soglo pour 2016. Il en a profité pour dire tout le mal qu’il pense de l’activisme politique de l’homme d’affaires dont l’engagement à l’avènement au pouvoir de Yayi en 2006 et à son maintien en 2011 n’est plus à démontrer.

C’est ce qu’on appelle une sortie remarquable...

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/1474-soglo-s-en-va-mais.html

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?