Lionel ZINSOU aussi ???

vendredi 19 juin 2015 par Arimi Choubadé

Lui, le manitou de la haute finance internationale devenir un simple ministre d’une émergence en faillite, d’un changement en déperdition, d’une refondation en panne et d’une République en perte de repère. Pour s’offrir un Cdd (contrat à durée déterminée) de 9 mois auprès du yayisme, il faut être vraiment en semi oisiveté chronique. En clair, Lionel Zinsou ne manquera pas aux limiers de Wall Street et des autres plateformes financières mondiales où on le disait pourtant très adulé. C’est peut-être nous qui le prenons pour ce qu’il n’est pas. A l’évidence, il rejoint l’écurie des innombrables auteurs ou coauteurs du naufrage de la gouvernance amorcé depuis 2006. Visiblement, ses accointances avec l’ubuesque table ronde de Paris, il y a un an, n’était pas un incident de parcours mais un véritable mariage de raison entre le "yovo" béninois et le Yinwè-Yindié. Enfin la concrétisation d’une idylle insoupçonnée entre ce qu’on croyait être les esbroufes à la Marina et cette réputation bien policée a priori du nouveau premier ministre.

Premier ministre chargé du Développement. J’avoue ne rien comprendre à ce charabia refondateur. Un premier ministre en principe est dépositaire de tous les portefeuilles ministériels dont il coordonne les actions. Mais celui de la fin de mandat hérite d’un champ bien délimité. A ce titre, il n’a même pas le rang d’un coordonnateur de l’action gouvernementale. Moins qu’un premier ministre "Kpayo"donc. Juste le remplaçant du beauf accusé de traîtrise puis démissionnaire. Abiola, Komi et consorts n’ont pas à craindre d’une quelconque rétrogradation puisque le premier ministre n’aura que l’avantage de la préséance à l’occasion des cérémonies mondaines mais il n’osera pas s’immiscer dans leurs domaines de compétence respectifs. Yayi demeure le chef du gouvernement et le seul maître à bord. Il fallait un décoratif pour marquer la fin des choses. Signe des temps, l’annonce de l’oiseau rare a eu lieu juste au lendemain d’une audience auprès de François Hollande à l’Elysée.

Si ce gouvernement devrait avoir une perspective politique, on convient donc que c’est le "Yovo" qui aurait réalisé une bonne opération : il part du presque néant auprès des Béninois pour être propulsé au sommet de la hiérarchie de la refondation par un décret de nomination. Ce ne fut aucun des zélateurs qui hurlaient à tue-tête, "après nous c’est nous..." depuis des mois qui a pu rafler la mise. Désormais "après nous, c’est yovo...". J’entends quelques analystes évoquer un contrefeu consécutif à l’annonce de l’éventuelle candidature de Patrice Talon en exile en France. La manœuvre aurait servi à trouver dans les milieux français d’influence sur la vie politique des pays francophones d’Afrique à l’instar du Bénin un challenger d’envergure face à l’homme d’affaires en disgrâce depuis la crise sur les Programmes de vérification des importations (Pvi). La françafrique n’est pas que fantasme.

Il serait intéressant de savoir ce que pense Lionel ZINSOU de lui-même après l’obtention de ce portefeuille de premier ministre qui ne correspond à aucun schéma connu dans les grandes démocraties occidentales où il serait né et socialisé. Il n’y vient pas pour dérouler un programme ou une vision puisque n’ayant aucune légitimité vis-à-vis de ses compatriotes, mais pour jouir d’une posture. 9 mois d’adoubement, d’administration, de frais de mission, d’avantages divers. Ce gouvernement n’a plus aucune perspective politique en dehors de conduire Yayi vers la sortie à travers la liquidation des dossiers en d’instance et le fonctionnement de l’administration. Or en matière de connaissance dossiers et de maîtrise de l’administration, la nouvelle recrue est loin d’être l’homme de la situation. Mais après tout ce n’est qu’un ministre du Plan affublé de la cosmétique de premier ministre.

Après nous, c’est ...

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/1476-lionel-zinsou-aussi.html

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?