Que fait Hollande du discours de La Baule ???

vendredi 3 juillet 2015 par Arimi Choubadé

Drôle d’escale de Hollande à Cotonou, escale présumée consacrée à la démocratie en Afrique, de la part d’un héritier de Mitterrand, l’homme du discours de La Baule. Hollande devrait savoir qu’au Bénin, en effet, la démocratie a une histoire : la conférence nationale des forces vives de février 1990. Le fameux printemps "noir" qui a irradié tout le reste du continent. Après cet épisode, plus aucun pays africain ne pouvait continuer à appliquer le parti unique et les violations massives des droits de l’homme. Cotonou a déclenché, partout sur le continent, une pressante réclame populaire de conférences nationales, de libérations de prisonniers politiques, d’alternance au pouvoir, de multipartisme et de démocratie. Abidjan, Lomé, Libreville, Kinshassa, Antananarivo, Niamey, tout le monde voulait sa mutation politique calqué sur le modèle béninois. Tant et si bien que Mitterrand a décidé de consacrer son speech de La Baule lors du sommet France-Afrique de juin 1990 à la démocratisation sur le continent. A l’époque, un certain François Hollande faisait ses débuts au parlement français en tant que député de sa Corrèze natale.

La démocratie au Bénin et en Afrique a donc une histoire. Si Hollande avait de l’envergure dans la galaxie Mitterrand de l’époque, à l’instar de Michel Rocard ou Christiane Tobira, il aurait fatalement su que la vedette de La Baule avait été un certain Nicéphore Soglo, premier ministre de la transition issue des historiques assises du Plm Aledjo. C’est cet homme plébiscité par les délégués à la conférence nationale qui a conduit les réformes institutionnelles ayant abouti à la naissance de la première République d’après la dictature militaro-marxiste. Rendre un hommage à la démocratie béninoise en méprisant Nicéphore Soglo pourrait faire remuer Mitterrand dans sa tombe. Dans la foulée se sont tous les autres anciens présidents de la République que le président dit normal des français en visite au Bénin a magistralement snobés. Si Houngbédji n’avait pas remporté le perchoir il y a quelques semaines, le périple se serait déroulé sans aucune figure emblématique du printemps noir de février 1990.

Cette grosse faute des refondateurs n’étonne guère. Nicéphore lui-même se savait indésirable à la Marina depuis qu’il a déclaré au micro de Christophe Bouabouvier de Rfi que "Yayi se trompe d’époque et de pays". C’était déjà en 2008. Son épouse, la doyenne d’âge du parlement, Rosine Vieyra Soglo en a rajouté une couche tout récemment, en mai 2015, après le rôle central qui lui a été dévolu lors de l’échec du régime dans sa tentative de contrôler le bureau du parlement. Difficile de trouver un sujet sur lequel Yayi et Soglo peuvent s’entendre par ces temps de révision constitutionnelle manquée et de défaites électorales successives des Fcbe aux législatives puis aux municipales. Même le Secrétaire général du gouvernement ancien ministre de Soglo, Allassane Tigri n’a pu rien faire pour atténuer les élans vindicatifs voire rancuniers de Yindié-Yinwè, son actuel patron. "’Il y a pourtant une vie après le pouvoir".

Peut-être aussi que Nicéphore a été victime de ses vitriolages répétés contre la françafrique, cette relation caractéristique du maintien des pays africains francophones sous la coupe réglée de la colonisation monétaire (CFA : colonies françaises d’Afrique) plus de 54 ans après les indépendances. La diplomatie française aurait-elle montré alors son intolérance face à la contradiction ? Pourtant le cabinet du maire a déjà reçu de prestigieuses personnalités de rang mondial à l’instar de Horst Koller pendant que ce dernier était président de la République Fédérale d’Allemagne, James Wolfenshon alors president de la Banque Mondiale, Nicolas Sarkozy en tant que ministre de l’intérieur français ou même Jean-Marc Ayrault ancien premier ministre de Hollande anciennement maire de Nantes. Que la méprise soit française ou béninoise, la mise en quarantaine consciemment ou inconsciemment est une faute lourde.

Tout cela sous les yeux du nouveau Premier ministre "yovo"...

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/1479-que-fait-hollande-du-discours-de.html

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?