Il était une fois le Cos/Lépi...

lundi 3 août 2015 par Arimi Choubadé

Bête noire de tous il y a encore quelques mois, voilà le Cos/Lépi réclamé par tous à nouveau. Ironie du sort, se sont les sages constitutionnels, auteurs de son dessaisissement en février dernier, qui réclament l’installation de nouvelle mandature. Pas que la cour constitutionnelle aurait mal agi pour avoir rappelé une disposition légale sur le délai d’installation du prochain Cos/Lépi. Au contraire, elle conforte plutôt son rôle de gardienne du temple et garante du bon fonctionnement des institutions de la République. Ce rappel à l’ordre a le mérite d’aiguillonner le parlement afin qu’il puisse combler le vide et permettre la mise à jour du fichier électoral ainsi que l’enrôlement des Béninois de l’étranger en vue de la présidentielle de 2016. Une bonne chose de faite donc même s’il s’agit d’une institution dont la première mandature a suscité de nombreuses récriminations sur fond d’incertitudes, de tensions politiques voire de remous sociaux.

Chose curieuse, la perspective d’un renouvellement du Cos ne suscite la moindre réaction négative ni au sein de la population ni au sein de la classe politique. Certains surtout au sein de la diaspora l’espèrent d’ailleurs en sauveur suprême avec l’espoir de se voir enfin intégrer au nouveau fichier électoral. Plus personne n’évoque désormais les rendez-vous manqués, les conciliabules au palais de la Marina entre présidents d’institutions, les chronogrammes plusieurs fois rapportés, les agents recenseurs maltraités, les prestataires impayés. Il y a quelques mois encore toutes les gazettes faisaient leurs premiers titres sur l’impasse autour de la correction de la liste électorale. Le président, le vice-président, le coordonnateur au budget du Cos faisaient l’objet d’attaques tous azimuts. Une fronde s’est organisée à l’intérieur même du Cos. Personne n’a encore oublié le fameux affront d’un certain Chabi Karimou Sika qui se disait prêt à offrir sa tête si le Cos auquel il appartient respectait ses engagements.

Pour comprendre le décalage entre les déboires du Cos première mandature et l’entente tacite autour de la deuxième qui s’annonce il faut remonter au déroulement des législatives d’avril et des municipales de juin 2015. Ces deux scrutins ont visiblement réussi à faire disparaître toutes les critiques à propos du processus de la correction du fichier électoral. En effet, au cours des deux rendez-vous électoraux, aucun acteur, ou presque, n’a porté le moindre grief contre le nouveau fichier, en dehors du léger cafouillage autour de la distribution des cartes d’électeurs. Aucune des partis ou alliances de parti en compétition ne s’est plaint jusque-là d’avoir été pénalisé par ce fichier électoral rénové. Les griefs tiennent plutôt à des problèmes logistiques des équipes de la Céna, l’incompétence des scrutateurs dans les centres de vote, les manipulations des coordonnateurs d’arrondissement relevant de la Céna, du retard dans la proclamation des résultats, des trafics autour des listes de candidatures. Rien d’anormal à signaler par contre sur le fichier ayant servi lors des différents scrutins.

Cette absence de critiques sur la Lépi corrigée devrait logiquement signifier des lauriers pour Sacca Lafia. Mis à part les quelques omis dont l’absence sur la liste électorale relève souvent de négligence coupable des intéressés eux-mêmes, la nouvelle Lépi n’a pas soulevé de dégoût et de mépris de la part des Béninois comme l’a été la précédente. Ce n’est plus la Lépi bâclée de Bako ayant favorisé les K.O électoraux. Il y a de quoi se montrer reconnaissant envers les auteurs de cette prouesse. Reste le nouveau défi, celui de l’enrôlement des Béninois de l’étranger désormais dévolu à la prochaine mandature du Cos. Sous réserve bien entendu que le gouvernement Yayi ne multiplie une fois encore les blocages des décaissements. L’argenterie nationale sous le régime des refondateurs est experte dans l’étranglement financier des institutions qui n’arrangent pas Yinwè.

Merci au Cos...

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/1492-il-etait-une-fois-le-cos-lepi.html

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?