Candidatures de riches, candidatures de pauvres...

vendredi 7 août 2015 par Arimi Choubadé

Compétition présidentielle au Bénin ! A moins de 8 mois du scrutin, projets, programmes, perspectives, idéologies sont loin d’être à l’ordre du jour ; même pas le bilan de la décennie Yinwè-Yindié. Toutes les conjectures tournent autour des patrimoines personnels des prétendants. Une sorte de bal des fortunés d’où devrait sortir le futur occupant de la Marina dès avril 2016. Tout est prêt pour le prochain concours des corrupteurs, le pouvoir étant indubitablement promis à celui qui aurait dépensé plus pour mouiller les institutions impliquées dans le scrutin, débaucher des acteurs politiques, corrompre des agents électoraux, acheter des cartes d’électeurs et conditionner des électeurs. Rien à foutre avec des séances d’explication de projets de société ou de formation de militants. Le déroulé de la campagne électorale est écrit à l’avance : de la frime, de la démonstration de richesse, des jetons de présence, des gadgets et de la pacotille pour pauvres.

Encore une fois, l’argent-roi s’apprête à dicter sa loi sans que personne ne se préoccupe de son origine. Inutile de chercher des manuels instructifs à propos de la manière dont ces prétendants aspirent gérer le pays au bout des 5 ans de mandat. Partout ce sera, comme d’habitude, la guerre des panneaux géants, des affichages sauvages, des affiches parfois collées à même le sol réalisées à coût de milliards pendant que les enfants de quartier manquent de tables et de chaises dans leurs écoles. Sont annoncés de prestigieux compétiteurs tels que la télécommande de Paris, le patron du patronat, quelques fonctionnaires internationaux et certainement des gars ayant fait fortune à travers des réseaux divers inconnus du grand public. La galaxie du yayisme peut compter sur ses nouveaux riches fabriqués à l’aide des marchés gré à gré, des sociétés écrans, des surfacturations et des contrefaçons sur des marchés publics. Le décor est planté.

On peut se permettre de conclure que l’argent des Béninois va servir à acheter les Béninois comme c’est souvent le cas. En effet, pas un seul des postulants ne peut prétendre avoir bâtit son butin de campagne en dehors d’opportunités obtenues licitement ou illicitement à partir du Bénin. Dire que chacun d’entre eux a déjà rodé un discours de circonstance sur la lutte contre la corruption et la mauvaise gouvernance. Surtout que le terrain politique béninois est loti de telle sorte que nul ne saurait prétendre à la victoire tout seul. De sorte que même les plus vertueux du lot ne puissent se passer des plus pourris. Comment alors traquer les voleurs de la République lorsqu’on a acquis sa légitimité en ayant bénéficié, au premier tour ou au second tour, du soutien de ces derniers ? La stabilité du régime dépend alors forcément des équilibres et des dosages entre les différents clans impliqués dans la déchéance nationale depuis de nombreuses années. Yayi l’a appris à ses dépens dès que l’envie lui a pris de s’émanciper vis-à-vis de certains de ses mécènes originels après les K.O électoraux de 2011.

Quand au sort réservé aux candidats pauvres, c’est le code électoral lui-même qui s’est chargé de régler leur compte en imposant une caution non remboursable de 15 millions F CFA. Non seulement il faut être âgé de plus de 40 ans et moins de 70 ans mais il faut débourser cette bagatelle avant d’avoir le droit de recueillir les suffrages de ses compatriotes. Si cela n’est pas de la ploutocratie, cela y ressemble étrangement. Une démocratie de riches puisqu’il y a la possibilité pour les fortunés candidats d’acheter les cartes d’électeurs auprès des plus démunis et les empêcher ainsi d’exprimer directement leurs choix par eux-mêmes. Un grand nombre d’électeurs sont ensuite transformés en prestataires de service pour avoir le droit de voter par eux-mêmes mais suivant les consignes de ceux qui ont payé leurs votes. Tous les ingrédients sont réunis pour que la présidentielle de 2016 suive en tous points les précédentes avec leurs conséquences.

Que le meilleur corrupteur gagne...

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/1494-candidatures-de-riches.html

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?