Les Béninois veulent-ils des candidats ou l’argent des candidats ???

vendredi 9 octobre 2015 par Arimi Choubadé

Des dizaines de candidatures suscitées, annoncées, évoquées ou suspectées. 30, 40, 50 ...voire plus de personnalités connues ou pas du grand public essayent de se donner un profil de présidentiable pour le premier tour fixé à février 2016. Pourtant, quelques esprits chagrins se plaignent toujours de la pauvreté supposée ou réelle du paysage politique de pré campagne présidentielle. A 4 mois des élections, des citoyens sérient toujours dans l’indécision. A la barre : les partis politiques classiques, accusés de ne pas se précipiter pour désigner leurs candidats respectifs. Pendant que certains seraient coupables de ne pas avoir de candidat du tout jusque-là, l’UN, par contre est paradoxalement taxé d’en avoir trop (deux plus précisément, Emmanuel Golou et Éric Houndeté qui écument les médias et les hameaux depuis des mois afin de se positionner). Comprenne qui pourra !

La versatilité légendaire de l’opinion béninoise ne surprend qu’à moitié. Un peuple aux yeux duquel la classe politique traditionnelle ou ce qui en tient lieu ne trouve jamais de grâce. Les prétendus "hommes de la situation" ont toujours été préféré aux politiciens de service. Ce qui n’empêche pas ce même peuple de s’offusquer du peu d’empressement de cette classe politique sur la ligne départ. Lui qui ne peut logiquement se prévaloir de sa confiance trahie par les politiciens puisqu’il ne la leur a jamais accordée depuis le début du renouveau démocratique. Normal que cette classe politique qui n’a jamais bénéficié de la confiance des Béninois ne s’emballe outre mesure face à la perspective très probable d’un énième échec à un scrutin présidentiel. Dans la pratique, en effet, les Béninois dans leur immense majorité n’accordent que très peu d’importance à l’article 5 de la constitution qui a investi les partis politiques de l’exclusivité de l’animation de la vie partisane ; jetant leur dévolu sur les diseurs de bonnes aventures et autres distributeurs de billets de banque.

Le peuple réclamerait des projets de société aux partis selon une certaine clameur populaire. On serait curieux de savoir dans quelle langue le document devrait être édicté dans un pays linguistiquement très éclaté et dont une petite minorité sait à peine lire et écrire. Tous ces faits mis bout à bout justifient la confusion actuelle autour du paysage politique caractérisé par le déchaînement des candidatures isolées d’une part, et d’autre part les réserves calculées des partis politiques. Les projets, il y en a eu en abondance et de grande qualité dans le passé, portés par des hommes pétris dans le combat et l’engagement politiques depuis les indépendances jusqu’au renouveau démocratique en passant pas la dictature révolutionnaire sans jamais pouvoir recueillir le soutien des citoyens. Citoyens beaucoup plus séduits par les jetons de meetings, les budgets de campagnes électorales et les prodigalités hors norme à des fins électoralistes.

25 ans de corruption électorale, de financements occultes des partis politiques, d’institutions aux ordres et d’une administration hyper politisée ne peuvent donner qu’un débat présidentiel aussi anémié. Le Ghana a connu son renouveau démocratique à partir de 1993, le Nigeria dès 1999, bien après le Bénin depuis 1991. Mais dans ces deux pays-là les peuples ne snobent pas les politiques au profit des messies de circonstance. Le Bénin a fait l’option d’un État sans responsabilité vis-à-vis de l’activité politique et se retrouve logiquement dans une gouvernance dépourvue de tout repère. Il y a certainement un coupable de cet imbroglio mais pas les partis politiques plus victimes d’usurpation depuis les premières présidentielles de 1991 avec la complicité d’électeurs à la recherche de tout sauf de projets de société, de débats, de repères et d’orientations.

Ce peuple-là ne cherche pas de candidats ; il sait ce qu’il cherche...

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/1511-les-beninois-veulent-ils-des.html

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?