Le nouveau lotissement électoral ???

lundi 23 novembre 2015 par Arimi Choubadé

"Adjara suscite la candidature d’un tel" ; "Kandi mobilisé derrière la candidature de tel autre", "Azovè entièrement acquis à la candidature d’un autre". Cela a tout l’air d’un nouveau lotissement électoral dont raffolent les journaux ces derniers jours au service des "télécommandes" fortunées. A croire que le Prd a fini son règne sans partage sur Porto-Novo ou que la RB a été bouté d’Abomey ou encore que Pèrèrè s’est complément affranchi de l’Uds. Ainsi les nouveaux venus ont décidé de s’accaparer les vestiges des citadelles en ruine. Les courtisans ont ainsi trouvé les moyens de faire croire à leurs nouveaux champions que le terrain est sous contrôle. À partir d’un petit meeting, d’un tournoi de quartier voire d’une réunion entre amis, les gazettes se fendent de gros titres abondamment relayés par les revues de presse. L’ubuesque prend désormais des allures d’une arnaque médiatique puisqu’on peut lire à la une d’un journal qu’une région (ou ville) est classée dans la gibecière d’un néo-prétendant à la Marina et le lendemain lire à la une du même journal que la même zone est attribuée à un autre concurrent. Ce qui donne lieu à une foire de légitimité de ville en ville et de commune en commune. Qui a dit que la pré campagne manquait de panache ?

Tout converge vers une pré campagne atypique qui présage d’une campagne toute aussi spéciale. D’un côté, les partis traditionnels, comme s’ils se sont passé le mot, gardent tous un attentisme inédit, en dehors de l’Un engagée dans une démarche de désignation aux forceps. Dans le même temps s’observent des agitations débridées aux rythmes des commandes. A défaut de faire gagner des états-majors de partis traditionnels aux commanditaires, les journaux se chargent de leur attribuer à tort ou à raison des prétendues zones conquises. Le discours décousu et improvisé s’est complément affranchi de tout tabou sur fond de vantardise ambiant. Les courtisans rivalisent de statistiques avérées ou non pour montrer l’étendue de la fortune et la prodigalité de leurs candidats respectifs. La manœuvre consiste à expliquer à chaque électeur approché la quantité de billet de banque à glaner en cas d’adhésion à la cause. Au-delà du choix des candidats, il est proposé de choisir entre les fortunes, sans pudeur et sans retenue aucune.

Néanmoins, la débauche des rabatteurs dans tous les hameaux, coins et recoins du pays, ne parvient visiblement pas à combler les attentes des Béninois. Malgré la kyrielle de candidats annoncés, tous les débats font toujours état de la pauvreté de l’animation politique en prélude à la présidentielle de 2016 dont le premier tour est prévu pour le 28 février. Les gens scrutent, vérifient, soupèsent les dizaines d’offres disponibles mais ne semblent toujours pas emballés. Certains se plaignent d’ailleurs de l’absence criarde de perspective à quelques mois du scrutin alors que les organes de presse passent en boucle des activités de prétendants au trône. Une situation qui contredit catégoriquement la fameuse théorie de désaffection des Béninois vis-à-vis des partis politiques.

Une certaine légende avait toujours tenté de faire croire que les partis politiques au Bénin seraient tous morts et enterrés et que leur disparition ferait plus de bien que de mal au pays. Mais apparemment, les gens sont plus préoccupés de leur mutisme calculé qu’intéressés par les esbroufes et les démonstrations de fortune actuellement en cours. Peut-être un signe que le glas du combat d’idées et de la force du discours n’a pas encore sonné. La politique, art de gérer la cité est bel et bien différente des affaires, art de gérer des entreprises. L’amalgame voulue et entretenue autour de la gestion d’une entreprise et celle de la cité ne convainc que très peu de citoyens. Les Béninois semblent vouloir et désirer leurs partis politiques quitte à les dribbler par la suite pour une nouvelle incertitude. L’ancien lotissement électoral n’a certainement pas encore dit son dernier mot.

Les partis sont-ils vraiment morts ???

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/1521-le-nouveau-lotissement-electoral.html

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?