Que devient le fameux dialogue national ???

vendredi 11 décembre 2015 par Arimi Choubadé

De braves gens s’étaient promis d’offrir aux Beninois un cadre de concertation à l’échelle nationale. On les croyait subitement visités par une noblesse d’esprit. Enfin la réconciliation nationale tant souhaitée par tous ceux qui avaient très mal vécu les appels présidentiels à l’affrontement entre les siens de l’intérieur et les autres. Une sorte de pacte national à minima dont le but est de rétrécir davantage les clivages. Pour une fois, les citoyens s’étaient mis à rêver d’une classe politique et d’une société civile, toutes soucieuses de redonner vie à la flamme de l’espoir. Il se susurrait d’ailleurs qu’il était possible de faire renaître le consensus national, ferment de la conférence nationale de février 1990. Le rêve a failli se muer en réalité lorsque les premières rencontres ont été programmées en janvier dernier alors que tout le pays était en attente d’élections municipales reportées à plusieurs reprises et d’élections législatives imminentes. Ce n’était peut-être pas une si mauvaise idée d’aller à ce dialogue national.

Mais encore une fois le mystérieux génie béninois a tout fait foirer. Les assises ont fatalement buté sur de malheureux préalables notamment la sempiternelle polémique sur l’accès équitable des acteurs politiques aux médias d’Etat en l’occurrence l’Ortb. L’espoir s’est transformé en cauchemar sans fin. En effet, mis à part la tenue aux forceps des deux scrutins, législatif et municipal, les écarts se sont davantage creusés. Election au perchoir du parlement avec une majorité poussive ; nomination d’un premier ministre et d’un vice-premier sans l’ombre d’un consensus ; tensions et intrigues à la Céna... Plus grave : l’organisation de concours dont les remous sont encore très vivaces dans les esprits. Avec l’exacerbation du sentiment que perdure encore la ligne de fracture entre les Béninois de la bonne région et les autres. Le tout à la veille d’un scrutin aussi crucial que celui de la présidentielle de 2016. Dans un environnement où les vendeurs de peur font feu de tout bois.

Étrangement, le glossaire du débat politique fait apparaître des mots d’une teneur quasi apocalyptique : on parle d’étranger, de françafrique, de recolonisation, de Bokô Haram, et même de guerre civile et ou de violence. Pour un pays qui n’a plus jamais connu de guerre depuis la capitulation de Behanzin vers 1895, cela donne des sueurs froides. Maintenant donc où le besoin d’un apaisement avant la confrontation électorale se fait plus insistant, les appels au dialogue se font rarissimes. Comme si les gens se préparent plus à la confrontation qu’à un dégel. Tout le monde prêche la peur. Médias et réseaux se passent le mot pour faire croire à tous les Béninois que leur prochain président serait forcément un mauvais choix, quel qu’il soit. "La peste et le choléra" dirait l’autre. On a construit des certitudes sur le fait que la victoire de l’un ou de l’autre serait une catastrophe pour la nation Benin.

Mais à y voir de près, tout observateur averti pourrait comprendre pourquoi le dialogue national n’intéresse plus grand monde. La plupart des partis ou alliances des partis sont occupés à faire les emplettes. Presque tous en proie à des turbulences sur fond de corruption, de débauchage, de transactions de toute sorte. Leaders autoproclamés, élus, rabatteurs de tout poil se vendent, s’achètent ou se rachètent avec fiefs et militants. Le débat s’articule désormais autour du sonnant et du trébuchant. La tête n’est plus à un quelconque sauvetage du climat politique national. Ce qui compte pour le moment, c’est comment engranger le maximum de ristournes tirées des incertitudes ambiantes. Toujours l’incontournable dialectique entre les partis politiques et l’argent d’origine douteux. Alors que le dialogue aurait pu permettre l’élaboration d’une feuille de route à minima imposable à tout futur vainqueur de la compétition de 2016. Une manière de ramener la sérénité dans le débat.

Mais cela n’est pas encore au programme !!!

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/1525-que-devient-le-fameux-dialogue.html

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?