Le "petit" Léonce ???

mardi 2 août 2016 par Arimi Choubadé

Une période de grande distraction nationale annuelle autour du 1er août qui m’aura laissé une grosse impression, très personnelle du reste : la sortie de l’ami Léonce Houngbadji. Il y a eu certainement au cours de la même période, le décès de l’ancien président de la République Émile Derlin Zinsou, le premier défilé du 1er août officié par le nouveau chef de l’Etat, l’apparition publique de son challenger du second tour de la présidentielle 2016 et de Lionel Zinsou, le discours à la nation du chef de l’Etat et sa volonté de référendum avant passage devant le parlement. Mais il y a eu également et surtout la sortie médiatique non moins remarquée du "gringalet" Léonce Houngbadji, mi-journaliste mi-politicien, pur produit du yayisme, toujours attaché à son mentor dont le bilan est justement soumis à une volée de bois vert. C’était déjà très risqué d’exister au milieu de cette forêt de dinosaures de la politique béninoise surtout à un moment où toute la galaxie rupturienne se passionne pour la déyayitisation tous azimuts du pays.

Personnellement je comptais snober ce pied de nez du journaliste politicien au nouveau pouvoir, le classant dans la rubrique des mondanités épisodiques sans lendemain lorsque j’ai eu la surprise royale de découvrir la télévision nationale l’Ortb démarrer le journal télévisé de 20 heures par un papier à propos. Autre temps autres mœurs. Idem à l’édition du soir de Canal 3 pendant que Golfe Tv en faisait son troisième élément de journal. Cerise sur le gâteau, le prophète du nouveau départ, mon confrère Dimitri Hermann Adankpo très laudatif à l’endroit du yayisste pur sang qu’est ce Léonce Houngbadji. Que dire de l’angélisme du snipper de Gbodjè (le célèbre chômeur lépreux), ex patron du journal Le Béninois Libéré banni de la presse sous Yayi justement, Aboubakar Takou. Autant de coïncidences qui concourent à valoriser la posture incarnée par cette conférence de presse du 30 juillet 2016 à l’hôtel Azalaï, au-delà du message véhiculé.

Léonce même sait que sous son mentor une charge aussi virulente à l’encontre du régime au pouvoir n’aurait jamais eu cet écho là en l’occurrence sur la chaîne publique. Yinwè se serait arrangé pour que personne n’en parle au-delà des réseaux sociaux et autour des tables basses dans les beuveries. Il se serait fait un point d’honneur à organiser une réplique à la hauteur de l’effronterie en initiant une causerie présidentielle à l’occasion des célébrations. On se souvient de la tristement célèbre fâcherie à la Marina en marge des festivités du 1er août 2012 avec ses menaces à peine voilées à l’endroit des "petits gonflés" de canal 3. Les opposants politiques en ont eu pour leur grade lorsque le chef de l’Etat (en méconnaissance de la constitution selon la Cour constitutionnelle) a révélé qu’il ferait venir les siens du Bénin profond pour affronter les gens qui défilaient contre son régime à Cotonou.

Les quelques rarissimes échos défavorables à la sortie de Léonce quant à eux tablent beaucoup plus sur l’opportunité de sa prise de parole que sur la pertinence du message. L’audace c’est de porter la parole, en pleine célébration de la fête dite de l’indépendance, pendant que les tabloïdes recherchent désespérément opposants à Talon, au moment où les dessous du régime Yayi inondent la presse nationale. En cela Léonce ne fait qu’user d’une des vertus de la démocratie à savoir la liberté d’expression. Un peu pour dire aux Béninois que la prise de parole ne devrait jamais être un exploit dans un pays comme le Bénin. Tout citoyen devrait s’activer à user de son droit à l’expression. On ne saurait vivre dans un pays de liberté comme le Bénin et s’offusquer que des gens expriment une opinion quelle qu’elle soit. La règle est la parole, l’exception le silence. Aux rupturiens en désaccord avec le yayiste invétéré de porter eux aussi leurs opinions avec fougue et panache comme l’a fait le petit.

Léonce revient nous très souvent ; c’est l’homme qui a peur !!!

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/1551-le-petit-leonce.html

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?