Le faux état de grâce pour Talon ???

vendredi 5 août 2016 par Arimi Choubadé

Marches d’étudiants à Cotonou, Porto-Novo, Parakou ; tribunaux partiellement paralysé, réseaux sociaux qui s’emballent ; grogne qui monte chez les portuaires ; importateurs de produits congelés en ordre de bataille ; quelques chapelles politiques de plus en plus fébriles... À peine 4 mois du régime Talon et la citadelle Bénin donne des signaux d’ébullition. J’oubliais les lauréats de concours annulés en embuscade, les acteurs des véhicules d’occasion enragés, les promoteurs d’organes de presse très remontés. Les fronts se multiplient très souvent sur des préoccupations héritées de l’ancienne équipe. Drôle d’état de grâce pour Patrice Talon qui au lendemain de sa prise de fonction pouvait jouir d’un faux air de pacte sacré autour de la rupture créditée de 65% des suffrages au second tour de la présidentielle de mars 2016. Un matelas électoral que l’on croyait suffisant au nouveau départ pour amorcer son mandat unique.

Curieusement c’est le parlement réputé pour être le sommet des tumultes politiques qui observe jusque-là une relative sérénité. De sorte que les analystes peinent à y déceler les lignes des partage entre supporteurs et adversaires du régime. Exceptée une timide sortie des élus Fcbe à l’occasion des 100 premiers jours du nouveau gouvernement renouvelant une certaine allégeance à Yayi sans ouvrir une belligérance avec Talon. C’est du côté de la coalition au pouvoir qu’il faudrait aller chercher quelques voix discordantes à l’instar des affirmations d’un certain dè SODJI ABEO qui, sur une radio locale, se plaignait que son leader arrivé 3ème de la présidentielle et soutien du régime actuel au second tour, ne soit pas suffisamment consulté à propos de la gestion de la victoire commune. Un calme précaire donc sur le front politique qui tranche royalement avec une agitation sociale moins clémente. La nouvelle équipe n’a même pas encore eu le temps d’opérer ses choix qu’elle se voit rattrapée par toute la misère du pays.

Le durcissement voire la radicalisation de certains fronts suscite quelques interrogations sur la capacité des Béninois à faire face aux défis de leur développement. Au-delà de la polémique sur le désert de compétence, on se demande ce qui fait que le Bénin ne parvient plus à sortir de ses entrailles la moindre solution au moindre problème. Voilà un pays qui sort d’une présidentielle réussie à tout point de vue, promis à un nouveau départ prometteur mais dont les tribunaux, les régies financières et les universités sont en agonie pour cause de mécontentement des acteurs. Un pays qui n’est pas en guerre et qui ne parviennent pourtant pas à épargner à sa jeunesse estudiantine de se faire réprimer au cours d’une marche ou de subir les affres d’une année invalidée avec toutes ses conséquences sociales. Dans un contexte où les petits scolaires se sont vus refuser massivement les diplômes de fin d’année au nom de la vérité des résultats des examens. Comme si le pays couve en lui-même une sorte de machine à souffrir entretenue pas ses propres élites.

Visiblement, la période d’état de grâce semble avoir plutôt servi aux potentiels foyers incandescents de ruminer leur rancœur et d’affiner leur stratégie de combat. Il a fallu le lendemain des 100 jours pour qu’éclosent toutes les récriminations contenues depuis le départ de l’ancien régime. Certes la sacralité de la liberté d’expression n’est pas négociable mais il va falloir trouver une place au sentiment d’appartenance à une nation commune dans l’animation du débat public. Un excès de zèle préfectoral confronté à une fougue de jeunes marcheurs peut plonger la République dans des tourments pourtant évitables. De la même manière que l’envie de faire respecter les normes académiques ne devrait pas devenir le désespoir pour de petits candidats aux différents examens scolaires et universitaires. Tous ne sont-ils pas les fils d’un même pays ?

Une vraie machine à souffrir ce système béninois !!!

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/1552-le-faux-etat-de-grace-pour-talon.html

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?