Réformes recherchent coup de fouet ???

vendredi 2 septembre 2016 par Arimi Choubadé

Un rapport de commission depuis deux mois et puis plus rien. De cette commission Djogbénou, il ne reste d’ailleurs qu’une vague polémique liée aux indemnités de ses membres. Même le commanditaire principal, le chef de l’Etat ne semble pas particulièrement emballé par les conclusions. La sortie médiatique présidentielle du 1er août a plutôt confirmé l’insatisfaction ambiante puisque la question du mandat unique est resté en l’état faute de consensus entre membres de la commission. Le président Patrice Talon s’est rendu compte également que l’épineux sujet de la refonte du système partisan n’a point évolué substantiellement. Mais après le 1er août en effet, c’est le calme plat. En suspens, plusieurs interrogations au sein de l’opinion publique nationale notamment à propos de la tenue ou non d’un référendum sur la révision de la constitution.

En début de règne de la rupture, le besoin de réformes était proclamé avec tellement de force et de détermination que le commun des citoyens s’imaginait que tout le pays allait s’arrêter dès le 06 avril 2016 jusqu’à l’avènement de ce nouveau Benin compatible avec le nouveau départ. Personne ne pouvait penser que 6 mois plus tard les normes anciennes seraient toujours en vigueur, portées par les mêmes hommes pratiquement, dans les mêmes postures et parfois suivant les mêmes procédés que cet avant que l’on croyait révolu. Surtout que visiblement le temps joue contre les réformes. Si au lendemain de la présidentielle 2016, la plupart des acteurs de la vie publique accusaient le coup face aux succès de l’homme d’affaires, certains commencent déjà par reprendre de la vigueur. De l’attentisme prudent, les anciens gestionnaires s’essayent dorénavant à leur tour à la contestation bruyante voire à une sorte de résistance. L’entente sacrée autour des réformes pourrait en pâtir.

C’est un euphémisme que de parler aujourd’hui du piège de banalisation de l’intention de réformer. Plus de 25 ans que les Béninois attendaient de pouvoir modifier la constitution dans le but d’améliorer une gouvernance très éprouvée au cours des deux dernières décennies. De quoi susciter un espoir immense autour de l’avènement du régime dit du nouveau départ. Sans occulter le cheminement et le cursus institutionnel et administratif en pareil cas, la flamme de l’espoir a néanmoins besoin d’être entretenu en permanence auprès des citoyens. Le scandale du système partisan axé sur la corruption ne devrait pas se poursuivre. Les anciens fossoyeurs de l’économie nationale ne devraient plus continuer à narguer leurs victimes privées du minimum nécessaire. La lutte contre la corruption traine toujours à exhiber ses trophées tombés sous le coup du nouvel envol. "La vie publique se fait encore comme si le Bénin n’avait pas décider de tourner la page depuis 6 mois" dirait l’autre.

Au-delà des relents politiques, la révision annoncée pourrait apporter une nouvelle efficience à la notion de reddition des comptes longtemps galvaudée par les différents régimes. En effet, l’institution de la cour des comptes est loin d’être un gadget institutionnel mondain. Cela induit dans l’arsenal juridique du Bénin un nouvel instrument à savoir la magistrature financière totalement différente de la magistrature judiciaire connue jusque-là. Son rôle est de faire vérifier tous les comptes de l’Etat, centimes par centimes, sans même attendre des soupçons de mauvaise gestion. A charge du juge judiciaire d’être saisi au cas où les juges financiers finiraient de déceler des manquements graves imputables à un commis de l’Etat. Pour le moment, les alertes interviennent au pifomètre sur la base de coûteux audits sans réelles bases juridiques. Avec parfois le risque que certaines affaires se trouvent carrément noyées dans les flots des campagnes médiatiques sur commande. Tout cela justifie le plaidoyer pour la mise en place d’un accélérateur pour la révision constitutionnelle.

L’avènement du nouveau Benin ne peut plus attendre !!!

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/1559-reformes-recherchent-coup-de-fouet.html

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?