Ne me parlez plus de Hilary !!!

vendredi 11 novembre 2016 par Arimi Choubadé

Ça crie de faim et de chômage à Parakou, Abomey et ailleurs dans tout le Bénin et tous les regards sont focalisés sur le plasma. Le rêve par l’écran à l’origine de l’incroyable niveau d’excitation pour des élections américaines auprès des Béninois. Un dévoiement des passions encore plus pernicieux lorsqu’on se réfère au gigantesque traumatisme que l’échec de Hilary Clinton a causé dans les rues de ces villes sus-citées de l’ex-Dahomey en manque du minimum social commun. Juste pour avoir suivi quelques reportages à la télévision et à la radio certains se sont découvert subitement des convictions « démocrates ou républicaines » avec une forte dominance démocrate. Et pourtant à aucun moment, personne à Cotonou n’a entendu le mot « Bénin » prononcé par un seul des différents protagonistes lors des nombreux débats de campagne. De l’extraversion en grand format par les mirages venus de loin. On savait les jeunes Béninois plus fans de Ronaldo et Messi que des Ecureuils Sessegnon ou de Steve Mounier évoluant, eux aussi, dans les grands championnats européens.

Revenons à l’échec de la bonne femme de Chicago et de son extraordinaire cote sous nos tropiques. Même les nationaux sont obligés de dépenser des fortunes à corrompre députés, têtes couronnées, présidents de parti et groupes de jeunes et de femmes avant de s’offrir un tel degré d’attachement des foules. Il a suffit par contre à Hilary d’être plébiscitée par les grandes chaines et les organismes de sondages pour dompter les cœurs. Sans oublier qu’elle est soutenue par le premier président noir des Etats-Unis et serait amie à la famille Soglo. A l’opposé de son vainqueur qui a réussi à écœurer beaucoup d’africains par son discours vindicatif sur les migrants, son arrogance et la violence de sa campagne électorale. Or, les résultats ont montré que c’était ce dernier qui avait la juste posture conforme aux vœux d’une Amérique certes puritaine mais dont la toute puissance s’est toujours nourrie de brutalité et de guerre.

Sauf que les problèmes basiques du Béninois sont aux antipodes de toute géostratégie planétaire. La déception de Hilary n’est rien à côté du délestage sauvage qui refuse de se laisser vaincre par les efforts surdimensionnés du pouvoir de la Rupture. Même si la candidate démocrate avait gagné, cela ne rouvrirait pas les hôpitaux fermés pour faits de grève. La crise de la cocaïne découverte dans un conteneur au port de Cotonou n’a rien perdu de ses zones d’ombres. La misère quotidienne dans les hameaux démunis nécessite plus d’attention et d’engagement que les larmes d’une ex-first lady reconvertie en candidate à la présidentielle américaine après avoir été N°2 de la maison blanche. Elle courait après le prestige et le couronnement alors que les jeunes diplômés béninois ne recherchent que la survie. Ce ne sont pas les malédictions et autres railleries à l’encontre du nouveau préféré de la majorité des américains qui amélioreraient une gouvernance tributaire des mauvais choix opérés depuis des décennies par les deux derniers locataires de la Marina.

S’inquiéter de cette propension à la vénération du rêve venu d’ailleurs n’a rien à voir avec un quelconque anticonformiste primaire. Incapables que nous sommes de trouver par nous-mêmes des passions et des rêves liés à notre histoire et à notre parcours. Aux néo spécialistes des questions américaines qui écument les plateaux médias depuis cette nuit de grande désillusion de nous dire ce que la jeunesse béninoise a pu tirer de cette passion par procuration. Plus personne ne parvient donc à donner du rêve aux nationaux sur des thématiques nationales. Hommes politiques, artistes, sportifs et intellectuels nationaux n’affichent aucune attitude qui puisse déclencher les adhésions sans passer par la corruption de masse.

Hilary n’est pas béninoise !!!
« »

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/1578-ne-me-parlez-plus-de-hilary.html

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?