Que devient Dantokpa sous la rupture ???

lundi 14 novembre 2016 par Arimi Choubadé

Le marché emblématique face au nouveau régime. Enjeu politique hier, enjeu politique certainement aujourd’hui. Pour l’heure, le discours de la rupture sur le sujet n’apparait pas au grand public. Juste la nomination d’un cacique de la première heure à la tête de la Société de gestion des marchés autonomes (Sogema) et la poursuite des travaux amorcés suite à l’effroyable incendie qui a ravagé les lieux en 2015. Rien à voir visiblement avec l’activisme sous Kérékou dont le gouvernement, sous le prétexte d’un pseudo caractère international du marché Dantokpa justifiait son refus de le transférer à la mairie de Cotonou légalement compétente en matière de gestion de toute l’activité marchande sur l’étendue de la ville. Yayi, lui, en avait, carrément, fait un objet de chantage qu’il maniait dans ses relations avec les Soglo et la Rb tout au long de son règne. A la fin des deux mandats, Dantokpa demeure la seule infrastructure marchande au Bénin à ne pas être gérée par une autorité municipale élue.

La rupture n’a pas encore officiellement désigné Dantokpa comme un objectif politique. Cela n’aurait pas fait l’objet d’un quelconque deal électoral entre le maire de Cotonou et le locataire actuel de la Marina du fait des postures affichées par l’un et l’autre durant la campagne présidentielle de 2016. Le débat reste donc entier et ne peut être longtemps éludé face aux ambitions affichées du nouveau pouvoir central à faire bouger les lignes dans la ville portuaire. Les rivalités déguisées puis transformées en rapprochement conjoncturel entre le préfet du Littoral, représentant du gouvernement et les autorités municipales de Cotonou ne pourraient pas échapper à la problématique autour du « marché du serpent ». Et, depuis que le ministre du cadre de vie s’en mêle en évoquant la pollution atmosphérique et l’encombrement des trottoirs, la gestion du marché ne peut que s’inviter au menu. La présence d’une « vodounsi » de la décentralisation, Madame Adjovi-Bocco au cabinet de ce ministère présage d’ailleurs d’une approche municipal du sujet.

En effet, l’encombrement des rues de Cotonou ne saurait être dissocié de la dimension Dantokpa dont l’excroissance se déverse sur tous les quartiers environnants et même au-delà. Les autorités locales exclus de la gestion de ce grand marché entretiennent complaisamment de petites exploitations marchandes tout autour. Peut-être une manière de harceler la Sogema sous ordre du gouvernement central mais également pour se venger du fait que les déchets issus de Dantokpa produisent beaucoup de nuisance sur leur ville sans que les revenus ainsi générés ne contribuent en rien à l’enlèvement des ordures ménagères et à l’embellissement des espaces publics. Ce qui multiplie les conflits entre la Sogema et la mairie sur ce qui est considéré comme la « ligne de front » entre les deux parties

Discuter donc de déguerpissement des trottoirs de Cotonou sans régler définitivement l’unification de la gestion des activités marchandes de la ville serait peine perdue. On voit mal les autorités municipales faire le deuil du contrôle de Dantokpa. Même si cela survenait par extraordinaire entre l’hôtel de ville et le gouvernement, des élus locaux continueraient à nourrir quelques velléités de désobéissance souterraine. C’est finalement cette guéguerre qui nourrit l’incivisme des populations. L’unification des activités marchandes pourrait logiquement favoriser une interaction intelligente entre l’orgue Dantokpa et les autres petits marchés de la ville. Les élus locaux quels qu’ils soient ne rechigneraient plus à œuvrer en sourdine pour le respect des nouvelles réglementations. Les populations perdraient toute faculté de résistance dès que les élus locaux les auraient lâchées sur la question de l’occupation anarchique des trottoirs et des espaces publics.

Tout part de Dantokpa et tout finit par Dantokpa !!!

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/1579-que-devient-dantokpa-sous-la.html

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?