Buhari, président du Nigeria ou président du Bénin ???

vendredi 9 décembre 2016 par Arimi Choubadé

Le Bénin a un président de la République, Patrice Athanase Guillaume Talon, qui a prêté serment le 06 avril 2016. La République fédérale du Nigéria, quant à elle, est présidée par Mouhamadou Buhari depuis le 11 novembre 2015. Qu’on nous dise alors ce qui fait croire à certains Béninois que l’homme fort de Abuja provoque plus d’impact sur le quotidien des Cotonois, Parakois et Porto-Noviens que la politique publique de leur propre gouvernement. « Buhari a dévalué le naïra » ; « Buhari a interdit l’importation des véhicules (d’occasion ou pas) à partir de ports étrangers au Nigéria » ; « Buhari a signé un accord de partenariat monétaire avec la Chine » ; Buhari a fait ci ; Buhari a fait ça. Mévente sur les places de marché à Dantokpa, à Houndjro, à Arzèkè ; difficulté à la plus grande brasserie du Bénin ; grisaille dans les entreprises ; tout cela n’a qu’une seule explication : Buhari.

C’est une évidence que Cotonou (Porto-Novo) est la capitale la plus proche de Lagos, plus grand centre économique du grand géant africain. Evidence également que, l’Est a une si grande influence dans la vie des Béninois, de toutes conditions sociales. Un voisin qui apparait tantôt comme le sauveur, tantôt comme le prédateur. Pour le petit peuple c’est le carburant, une diversité de bière et de boissons gazeuses, du ciment, des produits cosmétiques disponibles partout, bon marché. Pour les quelques entreprises béninoises par contre, les dernières mesures du Nigéria équivalent à des suppressions d’emplois, à l’essoufflement financier voire à la faillite. Du coté du gouvernement Talon, l’heure est également à la grimace face à la raréfaction des recettes publiques et l’inefficacité des mesures de lutte contre la contrebande et les trafics divers. Un mélange de soumission aux règles communautaires contraignantes et d’impuissance malgré les conséquences néfastes que les réformes de Buhari ont sur le trésor public béninois.

Bien qu’étant plus proche géographiquement, culturellement et politiquement du grand Nigéria, le Bénin s’en trouve curieusement si loin économiquement. Les relations économiques officielles entre les deux pays sont quasi nulles, tributaires de l’abysse entre le Cfa et le Naïra justement. Un peu comme les relations entre un pays souverain qui dispose de sa propre monnaie et un autre qui n’en dispose pas ou qui dispose d’une monnaie d’emprunt. Autant s’adresser directement au vrai propriétaire de l’instrument économique qu’à un de ses soumis. En effet, les difficultés de collaborations entre les deux pays sont exclusivement d’ordre économique voire monétaire. Le Bénin et le Nigéria n’ont presque plus de contentieux frontaliers, de contentieux historique ou de rivalités ethnico-religieuses. Tout tourne autour des échanges socioéconomiques exclusivement basés sur la fraude et la contrebande.

On ne compte plus les conciliabules entre les différents chefs d’Etat des deux pays depuis plusieurs générations. Malgré les résolutions affichées de part et d’autres, le débat entre l’esclave monétaire et le pays souverain ne parvient jamais à franchir le moindre palier. Mais apparemment, les Nigérians n’entendent plus joueur aux nounours avec les esclaves monétaires qui les entourent de tous côtés, plus des parasites que des partenaires crédibles. L’impression est là aujourd’hui, tenace, que toutes les facilités accordées à ces pays cfa n’ont eu aucun impact sur leur développement. Buhari ne cache pas son dépit de faire profiter le vrai propriétaire du Cfa, à Paris là-bas au détriment de ces frères de Cotonou, Niamey, Douala, Ndjaména. D’où la nécessité d’imposer à toute la sous région la vérité économique et sociale tout en élevant le Nigéria au rang d’une nation de rang planétaire. Aux francophones Cfa de choisir entre se complaire dans les liens de la servilité économique et la responsabilité.

Pour le moment, subissons !!!

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/1584-buhari-president-du-nigeria-ou.html

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?