Le Bénin est bel et bien réformable !!!

lundi 12 décembre 2016 par Arimi Choubadé

Avis à tous ces réfractaires à la contradiction, en manque d’inspiration, incapables de conduire les tâches pour lesquelles la République a placé sa confiance en eux. De tous temps, le Danxomè, le Dahomey puis le Bénin a été réformé, est en cours de réforme et va continuer à être réformé. Tant pis pour ceux qui font croire que le pays n’est pas réformable. En attendant que le chef de l’Etat, réformateur en chef, ne débarque de son équipe tous les pessimistes qui n’osent pas entreprendre par crainte des résistances. Alors que des transformations se font déjà sentir sur le terrain. 6 préfets n’administrent plus 12 départements ; chacune des entités départementales se gère directement par un préfet depuis un chef-lieu (les 6 nouveaux qui manquaient viennent à peine d’être désigné en conseil des ministres). La nouvelle carte universitaire est entrée en vigueur ; beaucoup d’autres innovations sont annoncées avec en point d’orgue un référendum constitutionnel destiné à entériner la révision de la constitution.

Ce Bénin là, demeure l’un des rares pays du continent africain à avoir supprimé de sa législation la polygamie. Depuis l’entrée en vigueur du nouveau code des personnes et de la famille, courant l’an 2000, plus aucun officier d’état civil ne peut célébrer un mariage polygamique sur le territoire béninois. La loi reconnait cependant aux ménages antérieurs à la loi, la survivance des effets des alliances polygamiques. En rappel également le port de casque obligatoire pour les motocyclistes, ne serait-ce que dans les grandes agglomérations (Cotonou et Porto-Novo). A chaque fois, les commis de l’Etat chargés de la mise en application de ces changements se sont heurtés à des réticences ouvertes, parfois à des sortes de soulèvement sans que l’objectif de départ ne soit dévoyé ou abandonné. De la même manière que des résolutions toutes aussi pertinentes ont dû être annulées du fait de l’hostilité manifeste au sein du peuple. Mais rien de bien déterminant pour conclure tout de go que le pays ne peut être réformé.

Certains compatriotes avaient été des citoyens français puis dahoméens avant de devenir béninois au cours de l’histoire tumultueuse du pays. Par ailleurs, il a fallu des réformes au sein des forces armées pour que l’enfant malade de l’Afrique, initiateur des coups d’Etat en Afrique, ne connaissent plus de changements brusques de régime politique depuis octobre 1972. Ces évolutions sociétales et politiques l’ont été parce que des gens ont trouvé les moyens et les mots susceptibles d’induire l’adhésion. Par contre, les changements obtenus par la brutalité, les tortures, le dol et la ruse ont été tous remis en cause dès que les circonstances ont changé. Beaucoup d’autres ont survécu à toutes les tempêtes. Les habitants de ce pays ne sont pas plus cancres ou plus rétrogrades que d’autres. Le fait que les électeurs aient préféré le candidat le plus réformateur lors de la dernière présidentielle en est une illustration patente.

Dans le même temps, il y a des réformes réclamées à cor et à cri par de nombreux Béninois sans succès : celle d’un système partisans gangréné par l’affairisme, la corruption, l’inculture et l’incompétence. Le débat politique est si pauvre qu’il se résume pratiquement aux calculs d’apothicaires et aux querelles de clochés. Les campagnes électorales donnent lieu à des orgies déshumanisantes au point où le vote lui-même est devenu une prestation de service que l’électeur offre aux plus débonnaires des candidats. A chaque fois que la classe politique est sur le point de parvenir à une option sur le sujet, il se trouve de petits troublions pour retarder l’échéance. Dans ces conditions faire croire que c’est le pays tout entier qui serait non réformable participe d’un énième complot contre les réformes.

Que ceux qui n’y croient pas soient retirés de la circulation !!!

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/1585-le-benin-est-bel-et-bien.html

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?