Yayiste léhadyste…

mardi 13 octobre 2009 par Arimi Choubadé

Excusez du peu ce syncrétisme politicien signé Rachidi Gbadamassi. Lui, le néo émergent qui exprime publiquement son béguin pour celui qu’il considère comme l’initiateur de la coalition hostile à son champion. Léhady serait le meilleur étalon des « G » et « F » en 2011. Parfait. Quelques mois plus tôt, il trouvait en Abdoulaye Bio Tchané un bon gestionnaire ayant la crainte de Dieu. Coup de cœur en prélude à un revirement spectaculaire dont la justification a été puisée dans un mélange détonnant de régionalisme, de racisme voire d’intégrisme religieux. Voilà que Gbadamassi remet un de ses numéros favoris de soliste où lui seul joue à la fois le supporteur inconditionnel de Yayi et le fan de Léhady. C’est tout comme si dans une finale de coupe du monde un même entraîneur était appelé à faire les classements des deux équipes en compétition.

Le retourneur de veste le plus célèbre de Parakou ne fait que trahir un état d’esprit au sein de la maison du Changement. Si seulement le docteur-président pouvait s’offrir un recueil des chuchotements de ses prétendus partisans une fois qu’il a le dos tourné ! Rachidi semble avoir été piégé par sa trop grande sincérité. Son béguin public pour Léhady traduit un certain désappointement vis-à-vis de son nouveau statut d’émergent. Selon lui donc, il y a meilleur que Yayi en 2011 et se trouve au sein de la coalition des « G » et « F ». Plus jeune, plus dynamique, un état d’esprit unificateur, un passé moins sulfureux, et qui ne fait de la spéculation avec sa foi. Soit ! Le néo émergent reconverti en néo léhadyste ferait plus sensation en intégrant directement le G4 afin de faire prospérer son combat. On ne voit toujours pas comment quelqu’un peut accepter des lauriers tressés par un adversaire à son groupe politique. Surtout qu’il est question de l’opposer à ses camarades de lutte.

Les révélations sur le brevet d’invention à propos de la création du G4 essaient malicieusement de faire abstraction de la principale motivation de l’inventeur qui n’est rien d’autre que la volonté de réaliser l’union contre l’homme du 06 avril 2009. Or tout dans la démarche de Gbadamassi appelle à un providentiel clash entre deux des principaux animateurs de la coalition. Tout sacre de l’un qui passe par l’humiliation de l’autre est déjà une victoire pour les émergents. Le député de Parakou s’est-il demandé si cela fait plaisir à Léhady qu’un de ses alliés soit ainsi dénigré sur la place publique justement par un traître à la cause commune. Cela sent le dessein planifié depuis la Marina très contrarié par la signature du protocole d’Union le 1er septembre 2009. Il parait que de nombreux barons du régime ont perdu beaucoup d’argent en faisant des paris infructueux sur la dislocation rapide du G4, puis des « G » et « F » et enfin de l’Union fait la nation. D’où l’entrée en lice du joker Gbadamassi réputé pour affectionner les basses besognes. Il a certainement apprécié le pied de nez du leader houézèhouè qui s’est rendu aux côtés de ses pairs à la marche de dénonciation de l’incarcération du maire de Dangbo à Porto-novo le 12 octobre 2009.

On ne peut espérer du néo émergent qu’il fasse de la politique autrement que par des incantations comme il l’a toujours fait. Au moment où il trahissait ses anciens copains du G13, il se référait à des notables de sa région natale qui lui aurait conseillé de rejoindre Yayi Boni et de tout faire pour que le pouvoir demeure au nord. Sont-ce les mêmes notables-conseillers qui lui ont dit que Léhady est le meilleur ? Meilleur que Yayi ? Le truc de la division interne a déjà été actionné lors du brûlot d’un certain Epiphane Quenum à l’endroit des alliés de la Rb. A l’époque, devinez qui lui a répondu en ces termes : « Soglo lui-même a pardonné à ses tombeurs de 1996. Nul ne peut être plus royaliste que le roi » ! Vinagnon !

Plus léhadyste que Léhady ?

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/593-yayiste-lehadyste.html