Lépi’s day (jour de Lépi)…

lundi 17 mai 2010 par Arimi Choubadé

Personne ne pourrait plus lui reprocher de ne pas avoir tout tenté. Lui qui n’a pas hésité un seul instant à consacrer toute une journée, le lendemain d’ascension c’est-à-dire le 14 mai 2010 à sa chère Lépi (Liste électorale permanente informatisée) ; journée chômée et payée sur toute l’étendue du territoire national, à l’intention des oubliés du poussif recensement porte-à-porte. Une trouvaille présidentielle sensée absoudre toute la pagaille organisée autour de cette affaire. On imagine donc le docteur-président, comme à son habitude, emphatique, redondant, cérémonial expliquant sur un show synchronisé sur toutes les télévisions du pays, avec beaucoup de ferveur pourquoi il n’allait pas permettre que les élections se tiennent en 2011 sans la (Lépi). Eh oui ! Pas d’élection en 2011 sans la Lépi avait-il averti ; on était en 2008. Or, depuis lors, les apatrides d’en face n’ont pas daigné entré dans les rangs en lui concédant ne serait-ce que le privilège du pilote suprême de tout le processus.

Déjà son référendum annoncé pour courant premier trimestre 2009 n’a jamais dépassé l’étape de lubie de président. En lieu et place, on a eu droit à un forcing coordonné avec à la baguette une Cour constitutionnelle dont le joker se limite à un projet dit projet Parel entre l’Union européenne et le Bénin. Un projet déclaré supérieur à la constitution par les sages et qui prive du coup l’Assemblée nationale du droit d’abroger une loi. Tout ceci pendant que Maturin Nago freine des quatre fers, à partir du perchoir de l’hémicycle, toute initiative de la majorité parlementaire tendant à faire corriger le dispositif législatif lié au processus. La Marina n’envisage aucunement se voir opposer, à l’occasion de la présidentielle de 2011, une quelconque indisponibilité de la vertueuse liste après toute l’échafaudage mis en route. Ça passe ou ça casse.

Une période d’immersion au sein de la populace à travers les balades à zém et au volant de voiture d’un inconnu a permis au prince de se rendre compte de l’immense injustice entre les courtisans et le reste du peuple. En effet, la cour d’émergents bénéficie régulièrement des tournées ministérielles grassement rémunérées, des marchés gré à gré, des surfacturations sur machines agricoles et locomotives, des exonérations de droit de douane etc... Jamais de gratifications conséquentes pour le petit peuple miséreux. Faire jumeler un jour de Dieu (l’Ascension du Christ) à un jour du président de la République convient bien à la situation. Sous prétexte de recensement. Sans mettre en doute le génie avéré de Yayi, on remarque néanmoins qu’un jour férié ne concerne qu’une portion congrue de la population. Il ne s’agit pas d’une grève ou un arrêt de travail. Les centres de santé, les unités de police, de gendarmerie et de l’armée gardent une certaine fonctionnalité grâce à la disponibilité de plusieurs agents. Impossible donc de les espérer tous à la maison ce jour-là. L’autre écrasante majorité non recensée de paysans, d’ouvriers indépendants, de chômeurs en errance ne semble avoir rien inspiré aux fins limiers de la Marina.

D’un autre côté, c’est plus aisé pour le régime d’embrayer sur le souci de moderniser le système électoral et de le mettre à l’abri de la contestation et des risques de violence. Si seulement on pouvait consacrer tout le reste du mandat à scander Lépi, Lépi, Lépi ! Des objectifs et promesses initiaux du banquier-candidat devenu docteur-président, on n’en pipe plus mot. A chaque fois qu’on évoque lutte contre la corruption, croissance à deux chiffres, émergence économique, révolution verte et autres inepties débitées lors de la marche vers le pouvoir en 2006, on tombe immanquablement sur une pléiade de scandales, de la Cen-Sad aux machines agricoles, en passant par les bradages du patrimoine national, la profanation et la corruption des valeurs identitaires traditionnelles à des fins électoralistes. Bref, la décadence collective.

Des Lépi’s days, il en faut d’autres pour donner des couleurs à la misère…

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/720-lepi-s-day-jour-de-lepi.html