45 kilogrammes ou 45 milliards ???

jeudi 10 mars 2011 par Arimi Choubadé

Le docteur-président-candidat a certainement perdu quelque chose au cours de la campagne. Beaucoup de choses parait-il. 45 kilogrammes clame l’intéressé lui-même, à qui veut l’entendre. De touchants aveux sensés attendrir les électeurs dans la quête obsessionnelle du rempilage. La grande majorité de ceux qui ont suivi le cri du cœur présidentiel pensent immanquablement au poids physique du chef de l’Etat. À l’exception d’un jeune de l’extérieur en séjour au pays, convaincu que le chiffre 45 se rapporte à autre chose qu’au poids de l’homme. Il se pourrait donc qu’il s’agisse de l’expression d’un dépit des émergents formulé au plus haut niveau en rapport avec le nombre de milliards déjà engloutis dans la bataille pour la défense de la Marina. Difficile à comprendre qu’après le déversement de tant de liquidité dans les couvents, les palais royaux, les conseils municipaux, les institutions, organes de presse et associations de la société civile sous contrôle du Changement, les Béninois se montrent si peu emballer par les jamborées itinérants du docteur-président-candidat. Selon donc ce jeune de la diaspora, il n’est pas exclu que les ballets d’hélicoptères et de cortèges présidentiels aux quatre coins du pays, les innombrables affiches sauvagement posées dans les artères des grandes villes, les jetons de présence généreusement distribués aux applaudisseurs de circonstance aient déjà fait un gros trou estimé à plusieurs dizaines de milliards dans le trésor des émergents.

Les suspicions de notre ami se nourrissent également d’une logique scientifique inattaquable. Celle d’une perte de poids de près de 45 kg en l’espace d’une campagne électorale. Yayi a dit avoir été autant délesté sans donner des indications précises sur son poids au début de la campagne et ce qui en reste après coup. On peut se poser de judicieuses questions sans « oser mettre en doute la parole du chef ». Lui, le bénéficiaire d’un dispositif hors norme en vue du quadrillage du terrain par rapport à ses rivaux. Hélicoptère présidentiel, escorte pléthorique, impressionnante logistique locale permettent au président-candidat d’aller et venir avec le minimum de nuisance, au frais de la princesse. Pendant ce temps, les autres subissent le calvaire du réseau routier en déliquescence, malgré la palme des réalisations infrastructurelles malicieusement décernée au régime par la propagande de service. Abt qui s’est essayé à recourir à un moyen aérien a, très vite, été ramené à terre par l’interdiction de survol du territoire national pour d’obscures raisons de droit et de taxe. Si celui qui jouit d’une si grande facilité de mouvement se plaint d’avoir perdu du poids, Houngbédji, Abt, Gbèdo et consorts devraient avoir dégraissé de bien plus, respectivement.

Et si le chiffre ne se rapportait réellement pas au poids physique mais plutôt à l’espèce ? On se souvient de l’ancien timonier de l’Ouest dont le bureau et le domicile étaient transformés en caisses du trésor public. Face à l’absence de comptabilité classique, les décaissements se faisaient par paquetage exprimé en kg. Or, on connait la fascination du docteur-président-candidat pour le règne de ce timonier mort sur son trône. A ne pas oublier que l’annonce de la perte de kg a curieusement précédé une fébrilité exceptionnelle autour du fameux dossier Icc-Services. La propagande brandit une décision de déblocage des fonds de ce gigantesque entreprise de faux placements d’argent alors que ses principaux responsables étaient emprisonnés ou en fuite. Tout ceci sur fond de communication tous azimuts autour de présumés statistiques de remboursement de victimes. Les députés signataires de la demande de traduction du chef de l’Etat devant la Haute cour de justice pour complicité avec les faux placeurs ne manqueront pas de flairer un suspect appel de fonds visant à renforcer le « trou de 45 kg ».

Le Changement et les rapines ; une passionnante histoire d’amour…

/

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/906-45-kilogrammes-ou-45-milliards.html