La refondation du « palu » ???

lundi 16 mai 2011 par Arimi Choubadé

Le traitement du paludisme gratuit pour les femmes enceintes dans un avenir plus ou moins proche. Une annonce présidentielle soutenue par une brillante théorie sur les fondements de la refondation du Bénin. Événement spécial sur la télévision nationale, hymne national, drapeau tricolore au vent, apparition du chef de l’Etat à la Obama, speech ponctué de gestuels dignes des grands maitres d’opéra : Yayi venait d’accoucher ce qu’il convient désormais d’appeler l’acte I de la refondation en plein chaos du K.O., le vendredi 13 mai 2011. Occasion pour rappeler les grands pas accomplis sur cette marche irrésistible des grandes « réformes » à savoir la subvention de la césarienne et l’exonération des frais de scolarité dans le primaire. Même si le constat de la persistance de la pauvreté continue de narguer toutes les proclamations idylliques sur l’éradication du fléau. En attendant donc quand et comment, la gratuité du traitement du palu pour les femmes enceintes peut dorénavant servir de rampe de propagande à tous les courtisans en quête de repositionnement.

Mais le pathétique de l’exercice présidentiel du 13 mai reste son fatalisme face à la perte des valeurs de la République. Loin de l’idée de ressortir la boue puante des parades des célébrissimes escrocs et faux placeurs sur le perron de la Marina aux côtés du chef de l’Etat, il faut quand même se souvenir du fait que c’est le régime qui a cautionné des marches insultantes à l’encontre de la représentation nationale ; des meetings de soutien au candidat-président Yayi Boni en plein palais royaux ; des inféodations de prétendus acteurs de la société civile représentés au sein de la Cena ; plus grave, le refus de participer au dialogue politique initié par le clergé catholique. Peut-être parce que les adeptes de l’Eglise de Pierre ont toujours refusé de mordre à l’appât des centaines de millions gracieusement distribués chaque année aux confessions religieuses par le gouvernement.

L’étonnement vient du fait que la première corbeille de refondation livrée par son concepteur en chef dévoile quelque chose du genre « gouvernement d’Union ». En démocratie normale, cette pirouette s’apparente à un pied de nez à l’électorat prétendument acquis dès le premier tour du 13 mars 2011 et aux législatives du 30 avril. Cet électorat ne comprendrait pas pourquoi ceux qu’il aurait rejeté soient chargés d’exécuter un programme qu’eux-mêmes avaient combattu lors des différents scrutins. Ou alors, cette proposition indécente d’union est un aveu de ce que le 13 mars et le 30 avril ont été de grands moments d’imposture et de manipulation inédits au Bénin. Surtout que le mystère est entier sur les protagonistes de ce projet conciliateur lorsqu’on sait que Houngbédji (proclamé 2ème par la Cour constitutionnelle) tout comme Bio Tchané (3ème) étaient hors du territoire. Les partisans de ce dernier cité sortent d’ailleurs très meurtris des proclamations au sujet des législatives contre lesquelles ils ne nourrissent que rancœur et ressentiment. Vodonou en prison ajouté à l’appel du gouvernement contre la relaxation des militants de l’Un arrêtés à Cotonou en marge des protestations autour de la présidentielle, cela promet pour le projet de réconciliation.

Enfin, cette trouvaille de réduire la taille du gouvernement ou de la faible représentativité des femmes en son sein depuis 2006. Il a fallu 5 ans au docteur-président pour s’apercevoir de ces réalités pourtant soulevées, à plusieurs reprises, par tous les autres acteurs de la vie publique. De toute la prestation présidentielle télévisée du 13 mai, seule l’affaire du traitement du palu gratuit pour les femmes enceintes semble tenir la route puisqu’elle fait partie des priorités de la communauté internationale et a déjà été expérimentée et financée dans plusieurs pays pauvres à l’instar de la gratuité de l’enseignement de base et de la césarienne.

La refondation, une banale crise palustre passagère ???

Par Arimi Choubadé
Permalien:http://arimi.ilemi.net/942-la-refondation-du-palu.html

Messages